Archives de
Étiquette : papi

Col du Petit Saint Bernard

Col du Petit Saint Bernard

J’ai profité de notre séjour à la montagne pour y amener mon vélo. Les bonnes côtes sont en effet assez rares en Ile de France, et je me suis dit qu’un ou 2 petits cols à ajouter à mon maigre palmarès ne seraient pas superflus. Afin de ne pas galérer tout seul, j’ai trouvé un compagnon de route qui a fait le déplacement pour l’occasion en ce jeudi 13 juillet : mon papa !

Le Col du Petit Saint Bernard est relativement facile. Il est long, certes, mais très régulier, sans jamais atteindre les pourcentages mirobolants de cet insolent Galibier.

Papa, qui craignait un peu de se retrouver seul au bout de cent mètres, a pris la tête de notre majestueux peloton. Je suis resté derrière toute la montée, et j’ai été stupéfait de la régularité de son allure. Seul, je pense que je serais parti plus vite, avec le risque de tomber en fringale avant la fin du col. Là, l’effort a été constant durant les 3 heures de grimpette : tant mieux !

col-du-petit-saint-bernardCliquer sur l’image pour agrandir le profil

Route 13-07-2017, VitesseNotre vitesse en fonction de l’altitude. En vert, la cadence de pédalage. Cliquer pour agrandir

 

Vers midi, après plus de 3 heures de montée, nous sommes au col (sur le graphe ci-dessus, les pauses ne sont pas comptées) ! De l’eau, des photos, bref, on en profite…

100_2016

Vue sur le Mont-Blanc

100_2018

Le vélo en avant-plan est tout neuf. C’est celui de papa.

100_2020

Nous 3…

100_2021

De retour dans la vallée, chacun a repris sa route (en voiture). Papa vers Villefranche, moi vers les Menuires. Une journée bien sympathique, merci encore 🙂 .

7 ans !

7 ans !

Si on avait compté chaque seconde depuis le 07 mars 2010 jusqu’à la même date  7 ans plus tard, on serait arrivé à 220903200… Si, si !… Mais si vous ne me croyez pas, libre à vous de vérifier. Top ! , c’est parti, à dans 7 ans…

Pour ceux qui me croient sur parole, je continue… Nous avons fêté l’anniversaire de Samuel d’abord entre nous, avec un gâteau au « chaudcolat », puis à la fin du mois avec papi et mamie qui nous rendaient visite tout le week-end.

Comme chaque année, il a été gâté !

  cadeau-cible-SamuelUne « cible Velcro »

Samuel-bequille-CadeauUne béquille pour le vélo

Samuel-turnball-cadeauUn Turnball !

cadeau-Samuel-puissance4Un « Puissance 4 »

Samuel-anniversaire-gateau

Le gâteau Nounours, qui a eu un peu chaud…

Week-end Beaujolais

Week-end Beaujolais

Nous avons profité de la fin de semaine pour redescendre sur Villefranche afin de rencontrer le prêtre en vue du baptême de Samuel. Nous avons à présent des “devoirs” à faire, comme au bon vieux temps…

Bien entendu, nous avons aussi retrouvé Pap’Yves, entre 2 réunions, qui s’est amusé avec l’Asticot et avec qui nous avons mangé mercredi soir. On remerciera au passage Mamie Christine, qui, avant de partir à Pontarlier, nous avait préparé de délicieuses côtelettes au four vraiment délicieuses… On reviendra !

Nous avons aussi retrouvé Mamie Joëlle et Papi Pascal (ça fait bizarre quand même de dire “papi et mamie” en parlant de ses parents…). Eux aussi ont profité du bonhomme. J’en ai profité pour “travailloter” dehors entre 2 gouttes de pluie. J’ai aider à poser la dernière planche de la nouvelle terrasse en bois, j’ai arraché 10 poireaux trop vieux, et des persils de 1m de haut… J’ai fait des aller-retours à la Poste aussi… mais là, carrément sous la pluie 🙂

Julie s’est reposée un peu, elle a avancé dans son livre “trop triste”. Elle s’est occupée de Samuel, bref, elle a été parfaite (en plus c’est son anniversaire aujourd’hui… 😉 ).

Le dernier jour, nous avons mangé des frites, donc c’est sûr, nous reviendrons  !

Dernier détail, nous sommes descendus en train. Avec le cosy, le châssis et les roues, la valise de Samuel, le sac des parents, et nos 2 sacs à dos, l’appareil photo (assez gros) n’était pas le bienvenue. C’est donc un billet sans photo que je propose ici… 🙁

Aujourd’hui dimanche, le travail reprend ses droits… Snif, c’est trop triste…

Les uns partent…

Les uns partent…

Après avoir passé notre première nuit chez nous en famille, papi, mamie et grand-mamie nous ont retrouvé en fin de matinée. Ils ont pu faire le plein de câlins de Samuel avant de repartir à Pontarlier.

Dans les bras de pap’yves
Petit dodo dans les bras de grand-mamie
Un dernier câlin

Et là, c’est juste Samuel qui dort super bien dans son lit :

Dans mon lit