Archives de
Catégorie : Vélo

Sortie vélo

Sortie vélo

La semaine dernière, avec les enfants, j’ai profité de la chute des températures pour faire une sortie vélo avec pique-nique.

Au menu, une salade de tomates du jardin, du jambon, des chips, des compotes et des Twixs

Nous avons roulé jusqu’au Pavillon Royal où nous avons fait notre pause pique-nique.

Sur le chemin, nous avons pu observer la sculpture du Gardien.

Vélo en famille

Vélo en famille

C’est une première ! Et oui, Jean-Christophe s’étant fait voler son vélo à la gare en Novembre 2015, il n’avait plus de VTT. Depuis ce matin, tous les membres de la famille en ont un, et comme nous sommes encore tous en vacances, nous sommes partis en forêt de Sénart pour un petit moment familiale.

20180428_141539

20180428_141620

Et nous avons fini par un petit tour au Cross.

20180428_150058

20180428_150109

Col du Petit Saint Bernard

Col du Petit Saint Bernard

J’ai profité de notre séjour à la montagne pour y amener mon vélo. Les bonnes côtes sont en effet assez rares en Ile de France, et je me suis dit qu’un ou 2 petits cols à ajouter à mon maigre palmarès ne seraient pas superflus. Afin de ne pas galérer tout seul, j’ai trouvé un compagnon de route qui a fait le déplacement pour l’occasion en ce jeudi 13 juillet : mon papa !

Le Col du Petit Saint Bernard est relativement facile. Il est long, certes, mais très régulier, sans jamais atteindre les pourcentages mirobolants de cet insolent Galibier.

Papa, qui craignait un peu de se retrouver seul au bout de cent mètres, a pris la tête de notre majestueux peloton. Je suis resté derrière toute la montée, et j’ai été stupéfait de la régularité de son allure. Seul, je pense que je serais parti plus vite, avec le risque de tomber en fringale avant la fin du col. Là, l’effort a été constant durant les 3 heures de grimpette : tant mieux !

col-du-petit-saint-bernardCliquer sur l’image pour agrandir le profil

Route 13-07-2017, VitesseNotre vitesse en fonction de l’altitude. En vert, la cadence de pédalage. Cliquer pour agrandir

 

Vers midi, après plus de 3 heures de montée, nous sommes au col (sur le graphe ci-dessus, les pauses ne sont pas comptées) ! De l’eau, des photos, bref, on en profite…

100_2016

Vue sur le Mont-Blanc

100_2018

Le vélo en avant-plan est tout neuf. C’est celui de papa.

100_2020

Nous 3…

100_2021

De retour dans la vallée, chacun a repris sa route (en voiture). Papa vers Villefranche, moi vers les Menuires. Une journée bien sympathique, merci encore 🙂 .

Initiation cascadeur…

Initiation cascadeur…

Samedi, Julie et les enfants sont partis en début de matinée, direction Besançon, pour une cousinade. Moi, travaillant tôt le lendemain (congé accordé le samedi mais pas le dimanche 🙁 ), je suis resté à la maison pour profiter de faire un peu de bricolage le matin et un tour de vélo l’après-midi.

Une bonne idée, à première vue, compte tenu de la météo et de ma forme du moment.

C’est sur le chemin du retour que mon périple s’est brutalement arrêté. Engagé dans un rond point pour prendre la 3ème sortie, j’ai aperçu une voiture, venant de la 2ème sortie, ralentir, et au moment où j’arrivais devant elle, remettre un coup d’accélérateur. Ayant quelques notions en physique, surtout au chapitre « mouvements, forces et trajectoires » 😉 , j’ai rapidement compris que le choc était inévitable.

J’ai vu l’aile percuter le vélo, puis j’ai décollé. J’ai pensé à mon boulot (oui, mon boulot dépend de ma santé), j’ai pensé à mes os qui allaient se briser en retombant sur la route, et… j’ai repris mes esprit, allongé sur le ventre au milieu de la route. Une douleur violente (9/10 ! ) au coccyx m’empêchait tout mouvement, mais assez rapidement, j’ai constaté qu’aucun autre membre n’était touché.

Après quelques instants, j’ai pu retirer mon casque et même me relever pour dégager la route. Les pompiers et la police sont arrivés au bout de 10 minutes. J’ai fini cette belle sortie par 4 heures à l’hôpital. Rien d’alarmant, aucune fracture, mais j’ai toujours mal aujourd’hui en position assise. Curieusement, je n’ai aucune égratignure, à part un léger frottement sur la fesse droite. Julie n’étant pas là, c’est en taxi que j’ai dû rentrer le soir !

Jour férié oblige, il faut attendre demain mardi pour contacter les assurances. Le « coupable » reconnait ses torts à 100%, nous sommes en contact.

Concernant le vélo, enfin, la roue arrière est enfoncée/cassée au niveau de la jante et un frottement est visible au niveau de la base droite. Il faut que je fasse contrôler le carbone à cet endroit…

Plus de peur que de mal, en somme. On pense souvent que les accidents n’arrivent qu’aux autres. N’oublions pas que les autres, des fois, c’est nous…

« Juillet beau, juillet cyclo… »

« Juillet beau, juillet cyclo… »

A la fin du mois de Juin, j’avais fait un petit bilan sur mes quelques sorties cyclistes. À son tour, Juillet touche à sa fin, et malgré le manque de temps, j’ai pu profiter du soleil pour pédaler un peu. Et mine de rien, on arrive à 477 km !

J’essaierai de réitérer au mois d’Août, si toutefois les orages m’épargnent…

[table id=2 /]

Fin des vacances…

Fin des vacances…

Ca y est, 3 semaines après le début de mes « vacances d’été », il est temps de retrouver le « chemin des traverses » (blague pourrie, comprenne qui pourra…).

Bien que le soleil n’ait pas été au rendez-vous, j’ai quand même pu rouler un peu. Entre la pluie, les inondations, et les week-ends en famille, je ne m’en sors pas si mal. J’avais prévu 1000 km, je n’en ai parcouru que la moitié. L’important, à présent, est de garder la forme et de continuer de sortir un maximum…

Un petit bilan :

[table id=1 /]

2 jours à Doubs

2 jours à Doubs

Après notre virée en Savoie, nous avons repris la route pour la Franche-Comté.

Là-bas, les enfants ont profité de la douceur de l’air pour jouer dehors, voir les vaches. Nous avons emmené maman se promener en forêt. Jean-Christophe (qui avait emmené son vélo) est parti pédaler en Suisse. Et nous avons revu Rithou et Nelly. Bref, ces deux jours ont été bien remplis.

MARTIN_2015_10_27_1168

MARTIN_2015_10_27_1170

Grand-Mamy était en bien meilleure forme qu’en Juin, et ça, ça change tout. Rire

MARTIN_2015_10_28_1173

MARTIN_2015_10_28_1174