Comme la tondeuse du voisin…

Comme la tondeuse du voisin…

A l’époque où j’étais enfant, lorsque nous habitions en région nancéienne, nous avions un voisin qui possédait une tondeuse à gazon thermique à lanceur manuel. Ca nous faisait bien rire, parce qu’il passait de longues minutes à essayer de démarrer son moulin et puis enfin, sa machine démarrait et il ne s’arrêtait plus de tondre de l’après-midi…

En fait, c’est Samuel qui me fait repenser à cette anecdote… Alors que de nombreux enfant parlent assez bien à 2 ans, Samuel, lui, se contentait de “YIN !, YIN !” (prononcer “i1”). Avant le baptême, sa marraine s’était cassé les dents sur son apprentissage, Père José aussi, et Maurice et avait même parlé la langue du ‘YIN !’ avec lui… J’avais même émis l’idée (en rigolant) qu’il était sourd et muet…

Oui, mais voilà, “la tondeuse a enfin démarré” ! Et Samuel parle… Bon, ce n’est pas encore un grand orateur, mais il nous sort des mots que nous n’imaginions pas qu’il connaissait ! Mieux encore, il répète tout ce qu’il entend, même à la télé ! Il ne s’arrête plus : (bâche, bâche, bâche ! (pour vache), suffit ! (pour Nathanaël, ça suffit !), oto, oto ! (pour moto), schoscho (pour vélo), bateau, bateau ! (pour bateau et… chapeau !).

Nous avions apprécié son relatif silence lorsque sa cousine était venue en vacances chez nous, dans la mesure où comme toutes les petites filles de 5 ans, elle parlait pour 2, voire pour 3… ou 4 !

A présent nous allons aussi devoir faire avec cette nouvelle pipelette en herbe… que du bonheur :-S !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de faire ce petit calcul, pour voir si vous n’êtes pas un petit robot ... La limite sécuritaire de temps est dépassée. Merci de re-charger le CAPTCHA (en cliquant sur la double flèche arrondie".