“Vend compte WoW”

 Publié par le 1 septembre 2010 à 10 h 17 min
Sep 012010
 

En passant devant une boutique informatique parisienne, je suis tombé hier sur un bout de papier scotché sur la vitrine. Je me suis arrêté pour la lire : … affligeant !

L’annonce commençait ainsi : “Dans le cadre de la reprise des cours et pour financer mes études (…)”. Je me suis dis qu’il s’agissait d’un étudiant cherchant un petit boulot pour s’y retrouver financièrement pour cette nouvelle année scolaire. Mais la suite m’a, comme le bout de papier, scotché. : “(…) je mets en vente mon compte World of Warcraft.”. Et de préciser scrupuleusement : “je possède 5 persos” (je ne sais plus le nom exact), “des Mages arcanes givres”, etc (tellement débile que je ne me souviens plus…).

Attendez, le pire reste à venir… En vendant “du rien”, le pauvre bougre n’ira pas très loin. Peut-être 5, 10, voire 15 euros… Clignement d'œil

“J’ai ouvert mon compte il y a 3 ans (pas sûr non plus de l’année), à X euros par mois, j’ai donc dépensé 500 euros + 100 euros de compléments (quitte à être un bouffon, prenons aussi du complément de bouffon !). Je vends donc mon compte pour (roulement de tambour…) 800 euros (bah tant qu’à faire) !”

Déjà que je considère la plupart des joueurs à ce jeu comme des geeks écervelés (désolé pour ceux qui jouent : je dis ce que je pense…), mais dépenser 600 euros pour jouer, vendre du fictif, et surtout, acheter pour 800 euros le compte, c’est tout simplement irréel. D’ailleurs à mon avis, ce sont ces mêmes personnes qui s’opposent à acheter un CD ou un DVD, prétextant leur prix exorbitant, au profit du téléchargement “illégal”… Triste

Amis joueurs, bonne journée ! Clignement d'œil

  13 commentaires à "“Vend compte WoW”"

  1. Chacun est libre de jouer à ce qu’il veut, mais c’est vrai que dépenser 800€ pour racheter un compte, ça me ferait mal au cœur…

  2. eh ! ça m’intéresse, moi, un compte World of Warcraft…

  3. Si tu veux j’en ai un Delgado. une voleuse 80 sur serveur pve, une prêtresse et une paladine assez hauts niveaux, divers autres personnages low level, le tout sur différents serveurs.
    Aucun personnage n’a de spé actuellement.
    Pour négocier le prix, ou plus de détails, tu n’as qu’à me contacter via Julie et JC 😉

  4. Je plaisantais, Anne. Le seul jeu qui attire mon attention est à demi-virtuel, à savoir Pro Evolution Soccer 6 !

  5. J’ai l’honneur de jouer aux jeux vidéos depuis l’âge de 8 ans (aussi loin que je m’en souvienne). Ma vie vidéo ludique a connu le Bip Bip tut tut des premières consoles, l’avènement du 16 bits puis du 32 bits, chacun procurant une expérience photographique unique.
    Ma génération Dorothée s’amalgamait de Mario Bros et de Sonic, le lycée connu Tekken et le début du online.
    En faculté, les connexions étaient chaque jour plus nombreuses, le monde devenu avide de plus d’informations et de réseaux ludico-sociaux sans cesse renouvelés et diversifiés.

    1997, la société Origin Systems, consciente de l’ampleur du phénomène, publie Ultima Online, premier jeu reconnu massivement multijoueur.
    2002 connaît la mise sur le marché de Dark Age Of Camelot, premier jeu à rassembler le million de joueur connectés. Plusieurs classes d’âge se détournent alors des perturbations cérébrales de fin d’après-midi du service publique télévisuel pour s’intéresser au jeu de rôle massivement multijoueur.
    Loin du langage SMS et du jeune adolescent candide, se développe un creuset politico-socio-culturel autour de l’immensité graphico-ludique que va représenter le jeu de Blizzard : World of Warcraft.
    Collégien, jeune cadre dynamique, notable, mère de famille, grand-père, le jeu va rassembler en une seule petite année la plus large bande d’âge jamais accumulée.

    Avant de jouer prêtre spé heal sur un serveur pvp, j’ai obtenu un baccalauréat littéraire, passé un deug de Lettres puis passé et obtenu un concours administratif dont les places étaient au nombre de 250 pour 10000 candidats inscrits. Je n’estime donc pas être un « geek écervelé ».
    Ce jeu en particulier, m’a octroyé la possibilité de rencontrer certaines des personnes les plus importantes de ma vie. Au-delà du sort de feu ou de la spécialisation arcane, nos bavardages s’accommodaient également de jus de carotte, de la théorie de la relativité restreinte ou de la psychologie enfantine.

    Le jeu vidéo a eu la malchance d’être présenté au tout venant par des journalistes charlatans (j’accuse Mireille Dumas entre autres) dont la seule ambition étaient de monter l’audimat en démontrant qu’un joueur était capable de poignarder son professeur.
    Le jeu développe la psycho-motricité. Le multijoueur développe la sociabilité, le langage et le partage (donc, la pensée). Le scénario développe l’imagination et créé la possibilité d’un rôle playing infini.

    Des joueurs vendent des comptes 800 euros. Moi je connais de riches britanniques qui achètent des montres à 15000 euros (et celles-ci n’ont pas davantage d’aiguilles que les autres). Pourrait-on excuser un achat plutôt qu’un autre ? Tout est une question de point de vue.

    Certains vendent du rien et se plaisent dans le fictif. D’autres, trop pris par le terre-à-terrisme de leur travail, n’ont pas la possibilité de décaler leur agenda pour rencontrer d’autres personnes, pas du tout fictives celles-là…

  6. Moi aussi Delgado je plaisantais, hors de question que je me sépare de mes perso, même si je ne joue plus avec…

  7. +1 brigadier, si je jouais encore à wow, je te proposerais de grouper avec moi et je t’inviterais dans ma guilde.
    On pourrait débattre de sujets innombrables, des plus futiles aux plus sérieux en rushant les deadmines pour les rerolls… et finir par se rencontrer pour un barbecue, parce que finalement, après avoir passer tant d’heures ensemble in game, on fait partie « de la famille, bien plus que celle du sang, celle que j’ai choisie, celle que je ressens » (merci JJG, toujours là quand il faut).

  8. @ Brigadier :

    je reconnais, tu n’as pas l’air d’un « Geek écervelé ». Si’j’ai dis ça, c’est parce que pour avoir côtoyé quelques personnes dont le seul centre d’intérêt et le seul sujet de discussion était Wow et tout ce qui gravite autour, j’ai fini par avoir de sérieux (et justifiés) préjugés…

    Pour info, moi aussi je joue (un peu) aux jeux vidéos, mais surtout aux jeux de courses (un peu de multi) et aux jeux d’aventure (solo donc).

    Effectivement, il y a des comptes à 800 euros et des montres à 15000 (la mienne m’a été offerte en 1998, je ne suis donc pas de ceux-là). On pourrait en débattre longtemps, ce n’est pas le sujet.

    Désolé encore de t’avoir inclus dans « le mauvais clan », je ne voulais pas blesser les lecteurs du blog. Les autres, pourquoi pas… 🙂

    Bonne journée ! 😉

  9. Voilà un homme qui sait argumenter ! Monsieur Brigadier Schmidt, mes respects.

  10. en tant que joueur de wow (ancien et futur), je ne peux que réagir à ton billet qui est bourré de cliché… c’est impressionnant!
    déjà, et même si la revente de perso je trouve ca un peu bof, on ne vend pas du « rien », mais plutôt du temps passer à faire progresser son personnage. Mine de rien, c’est assez long d’amener un perso à haut niveau dans wow (ou dans tout mmorpg d’ailleurs). C’est un vrai investissement. Après, je suis d’accord que de la a le revendre… mais pourquoi, tout se vend tout s’achète.

    Ensuite, et la vraiment c’est tres fort, comparer les gens qui jouent a wow aux petits pirates en herbe qui sont tout méchant et que c’est tout à cause de eux que l’industrie du disque et du cinéma est entrain de couler… c’est juste excellent comme cliché (bis). J’ai l’impression de lire un site pro-hadopi :p

    Et enfin, pour répondre à ton dernier commentaire « pour avoir côtoyé quelques personnes… discussion était Wow… j’ai fini par avoir de sérieux (et justifiés) préjugés », j’ai envie de dire qu’on glisse très facilement sur la pente des stéréotypes et qu’on peut, par exemple, facilement transposer ca sur la sncf, avec ce que beaucoup de gens pensent (et à juste titre) : « à la sncf c’est tous des gros feignants qui ne pensent qu’a faire grève, au moment où bien sur cela fait chier le plus de client, alors que c’est vraiment des planqués avec les avantages qu’ils ont ».

    Tu vois, les clichés, c’est si vite réalisé…

  11. Que de vagues !

    Pour la SNCF, rassure-toi, on les entend déjà toute la journée ces stéréotypes. Tu n’as donc rien inventé.

    D’autre part, à aucun moment je ne m’apitoie sur le sort des maisons de disque (au contraire…).

    Enfin, tu dis que « c’est un vrai investissement ». A 600 euros, effectivement… Et c’est d’ailleurs le seul but de cet article : rebondir sur la somme dépensée…

  12. je n’invente rien puisque c’est vrai ^^
    concernant ton article, il ressemble plus a un diatripe sur les joueurs de wow, avec une aisance à les catalogués de débiles profonds… enfin, moi c’est ce que j’ai ressenti en le lisant (et visiblement je ne suis pas le seul vu la belle réponse du brigadier)

  13. Le débat est intéressant : j’ai tort et suis un gros feignant puisque je suis cheminot…

    Sujet clos…

Sorry, the comment form is closed at this time.