Jardin,  Valdahon

À croire qu’on a été gentils

Ce soir, le conducteur qui est rentré dans notre haie en Novembre est venu nous apporter des présents pour nous remercier de notre accueil (on ne s’est pas énervé après lui, on l’a accueilli chez nous le temps de faire les papiers, d’appeler l’assurance et on est resté avec lui en attendant la dépanneuse).

Il m’a dit que ça méritait un cadeau. Il a été surpris qu’on ne lui crie pas dessus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Merci de faire ce petit calcul, pour voir si vous n’êtes pas un petit robot ... La limite sécuritaire de temps est dépassée. Merci de re-charger le CAPTCHA (en cliquant sur la double flèche arrondie".