Archives de
Catégorie : Famille

Zuhalmendi

Zuhalmendi

Je reprends le récit de nos vacances. Premier jour sur place, nous restons à Sare. Le matin, nous nous rendons au cœur du village afin d’acheter du pain, de voir les différents commerces et de passer à l’office du tourisme afin de récupérer quelques infos pratiques pour nos vacances, dont un plan et les explications concernant quelques randonnées en famille.

L’après-midi, c’est décidé, nous irons à Zuhalmendi, un sommet qui culmine à 301 mètres. Nous partons de notre gîte, et sur le chemin qui mène au centre du village, nous découvrons un oiseau bien mal en point, en plein soleil.

Nous lui offrons à boire, et le décalons à l’ombre. Nous poursuivons notre chemin et après le village, nous empruntons le GR8.

Sare
C’est tout de même bien « vert » par ici

Après environ 1h de marche, nous sommes au sommet, et regardons le panorama avec nos jumelles

Au fond, la Rhune
Un pottock

Nous décidons de rentrer chez nous par « le tour de Sare », sur le panneau, ça nous indique le même temps que nous avons mis à l’aller, mais nous n’avançons pas très vite et nous mettons beaucoup plus de temps.

Le train de la Rhune qui arrive à la gare au col de St Ignace

De retour chez nous, nous prenons le temps, c’est les VACANCES !

Retour en Août

Retour en Août

Je fais déjà une pause dans le récit de nos vacances pour revenir à l’actualité.

Les Bretons qui étaient en vacances en Alsace, à la limite des Vosges, ont fait étape chez nous vendredi, avant de rentrer chez eux.

Ils sont arrivés avec la pluie qui ne nous a pas quitté avant le soir. Les cousins-cousines étaient contents de se retrouver même si la tribu n’était pas au complet. Jean-Christophe était également absent puisqu’il travaillait et dormait à Malesherbes.

Dominique était ravie de retrouver un vrai lit après deux semaines au camping.

Ils sont repartis tôt le samedi matin, et je pense qu’ils sont tous ravis de retrouver leur maison.

Merci encore pour tous vos cadeaux.

Arrivés

Arrivés

15h59 : nous sommes à Sare, devant le gîte, le timing est parfait !

Nous récupérons les clefs et nous posons un peu après ce long voyage.

La vue depuis la fenêtre de la chambre

En soirée, nous décidons de faire un tour au centre du village. Pour nous y rendre, nous devons emprunter la voie médiévale pendant 10-15 minutes.

Au loin, il y a notre gîte

Au Komunak, tout le monde a la pêche et les lunettes de soleil, même le soleil
En attendant Samuel, qui est au Komunak
je pense que mon mari qui n’a dormi que 40 minutes cette nuit commence à ressentir la fatigue… BRAVO mon cour et MERCI pour ces vacances
Le terrain de pelote
Étape à Lourdes

Étape à Lourdes

A 4h, Jean-Christophe fait une pause pour un petit dodo de plus ou moins 35 minutes, et à 5h, nous repartons.

7h, c’est l’heure du petit dèj’ sur une aire à proximité de Toulouse.

MARTIN_2019_07_14_0127[5]

Le voyage se poursuit et il fait déjà chaud…

Nous arrivons ensuite à Lourdes. Et oui, nous passons par Lourdes puisque le gîte ne sera disponible qu’à 16h. Voici quelques photos :

MARTIN_2019_07_14_0135
MARTIN_2019_07_14_0136
MARTIN_2019_07_14_0138
MARTIN_2019_07_14_0142
MARTIN_2019_07_14_0145
MARTIN_2019_07_14_0147
Remplissage des gourdes
MARTIN_2019_07_14_0151
Pas facile d’allumer un cierge avec du vent
MARTIN_2019_07_14_0160
MARTIN_2019_07_14_0162

Après un pique-nique et un passage à la grotte, nous reprenons notre voiture pour les trois dernières heures de voiture avant notre arrivée. Mais où allons-nous ?

Un samedi qui n’en finit pas

Un samedi qui n’en finit pas

Voici le début du récit de nos vacances. Le 13 Juillet, ça y est, toute la famille est en vacances. Et quoi de mieux que de commencer par un déménagement, en effet, Noëmie ( animatrice d’aumônerie avec nous) et sa petite famille déménagent en Bretagne du côté de Rennes, alors JC se rend chez eux dès 9h30, l’heure de rendez-vous. Moi, j’arrive 15 minutes plus tard pour déposer les enfants car j’ai pris rdv chez l’esthéticienne avant de partir en vacances. Je les rejoins donc vers 11h15 pour aider au chargement du deuxième camion. En début d’après-midi, la mission est terminée. Jean-Christophe profite de l’après-midi pour faire une petite sieste. Puis c’est l’heure du chargement de notre voiture. A 21h, nous prenons la route en direction du Sud de la France.

A Orléans, petit imprévu. Alors que nous sommes sur la Tangentielle, tout à coup, elle est fermée et nous devons sortir de cette route. JC s’en sort comme un chef pour essayer de retrouver notre route un peu plus loin, sauf que voilà, la route est à nouveau coupée pour cause de “feux d’artifice”. La police est là, nous leur demandons comment faire pour aller à Vierzon, et ils répondent, qu’il faut prendre la Tangentielle… cherchez l’erreur ! Au final, ils nous redirigent sur l’autoroute jusqu’à la prochaine sortie et la descente dans le sud se poursuit. Toute la petite famille dort alors que Jean-Christophe nous emmène en vacances. On se retrouve demain pour raconter la suite de notre périple.

Doubs

Doubs

Nous avons passé le premier week-end des vacances scolaires chez mes parents dans le Doubs.

L’occasion de commencer à se détendre avec la construction d’une cabane.

Et d’aller au bord du Doubs.

Le petit cousin de ma maman était là avec sa femme et Ilda, la chienne. Nathanaël lui a fait des caresses.

Et une petite photo avant de partir car même si mes trois hommes sont en vacances, moi, je ne le suis pas encore.

Juillet s’achève

Juillet s’achève

Et oui, Juillet touche à sa fin, mais il s’en est passé des choses. Les enfants ont fini l’école, nous sommes allés à Doubs chez mes parents, Samuel et Nathanaël sont allés trois jours au centre de loisirs, et nous sommes partis en vacances au Pays Basque. De retour depuis hier, nous avons déjà fait les courses de rentrée. Je vais tenter de ne pas prendre trop de retard dans la rédaction des articles afin de vous tenir informé de tout ceci.

Chez les Bodin’s

Chez les Bodin’s

Jeudi dernier, le RAM a fait venir la ferme Tiligolo. J’y suis donc allée avec les enfants que j’accueille et pour le spectacle, les parents pouvaient rester.

Le fermier cherche M. Lapin
Ce n’est pas M. Lapin

Le fermier ayant besoin d’aide , je me suis proposée.

Mes deux petits se demandent ce que je fais dans l’enclos sans eux

Le fermier a décidé de nous relooker et de nous rebaptiser. Je suis donc devenue Tatie Marceline, avec Robin qui joue « Marcel ».

On se croirait chez les Bodin’s
Fête du club

Fête du club

Samedi, tous les gymnastes du club se sont retrouvés à Vert-Saint-Denis pour faire un petit spectacle. Nos garçons étaient des « ninjas » et ils ont évolué sur la musique de Naruto.