Archives de
Catégorie : Maison

Le point sur le déménagement, la maison, et tout ce qui arrive…

Le point sur le déménagement, la maison, et tout ce qui arrive…

Petit article pour clarifier un peu notre situation…

Nous avons trouvé notre future maison au Valdahon. Nous signons chez le notaire et récupérons les clés le 10 juin, sauf retournement de situation de toute dernière minute, évidement…

Nous avons aussi trouvé un acquéreur pour notre maison de Combs-la-Ville. Nous signons chez le notaire l’acte définitif aux alentours du 23 juillet.

Ce qui nous laisse 1 gros mois pour déménager.

Nous avons fait des devis auprès de 3 entreprises de déménagement. Le tarif proposé – pourtant en formule dite “éco” – est irrationnel. Du moins à nos yeux (et à ceux de notre porte-monnaie). Nous avons pris la décision, encore une fois, de déménager par nos propres moyens. S’il n’y avait que 15 km entre Brunoy et Combs, et 2 km entre l’appartement et la maison, cette fois, c’est plus de 400. Ce n’est donc pas la même organisation. Nous ferons un premier camion le 12 juin pour emmener 20 m3 de tout ce qui n’est pas indispensable (les combles, le garage, la cabane, les cartons déjà fermés, bibliothèques, lit gigogne, tables de chevet, petits meubles, …)

Voilà ce qui est prévu :

  • Jeudi 10 juin : signature chez le notaire, récupération des clés, première installation dans la maison à Valdahon. Je (JC) serai seul.
  • Vendredi 11 juin :
    • Le matin : déménagement et nettoyage de mon studio de Besançon. Ça ne devrait pas être long…
    • L’après-midi : à 13h30, état des lieux du studio avec l’agence. Ensuite, départ pour Valdahon, déchargement de la voiture. A 17h30, je récupère le camion de location, et je trace ma route pour revenir à Combs-la-Ville. Arrivée prévue entre 23h et minuit, en fonction du camion…
  • Samedi 12 juin :
    • Le matin : chargement du camion.
    • L’après-midi : chargement du camion. A 15h au plus tard, il devrait être plein. Départ avec Julie pour Valdahon. Arrivée prévue vers 20h, 21h.
    • Le soir : mise en route d’une petite sœur pour Samuel et Nathanaël.
  • Dimanche 13 juin :
    • Le matin : déchargement du camion.
    • L’après-midi : déchargement du camion et nettoyage de la maison.
  • Lundi 14 juin :
    • Organisation à voir. Restitution du camion au plus tard à 17h.

Il suffit de préparer méticuleusement son plan de bataille pour que ça capote quelque part… On s’adaptera en temps réel si nécessaire.

Donc, il nous faudrait des bras à Combs la Ville le samedi 12 juin, et d’autres bras au Valdahon le dimanche 13 juin.

N’hésitez pas à vous manifester…

Pour terminer, je précise que les garçons seront gardés par Pap’Yves et Mamie Christine.

Le reste du déménagement aura lieu autour du week-end du 10 juillet, avec 2 camions. Là, l’organisation n’est pas du tout définie. Mais on aura besoin de vous quand même ;-).

Merci d’avance !

Erratum

Erratum

Alors que nous devions signer le compromis pour la vente de notre maison ce soir, les acheteurs se sont désistés.

Ils ont juste bloqué au prix pour ne pas que la maison leur passe sous le nez et ont continué les recherches cette semaine. Très honnête, on adore !

Je crois qu’on est béni !

Je crois qu’on est béni !

J’ai souvent entendu dire de la part de ma marraine de confirmation qu’il n’y a pas de hasard. Vous comprenez le message ?

Retour en arrière : l’été 2020 avait été marqué par de gros chamboulements dans nos projets de vie. Une fusion au boulot de JC qui, à la dernière minute, ne se fait pas ; une perte de charge de travail, un avenir professionnel sombre en région parisienne, une demande de mutation en conséquence à Besançon et un départ en déplacement à Dijon.

Je me souviens d’une journée de vacances où j’avais passé la journée à pleurer et où on avait mis une bougie dans une basilique pour que l’année à venir se passe bien. Et on peut dire que pour le moment, les choses s’enchaînent plutôt bien ! Jean-Christophe a déjà été muté à Besançon, nous avons trouvé notre futur maison (merci St Joseph) sur laquelle nous avons fait une offre qui a été acceptée.

Il y a un mois, les parents de la petite que je garde m’ont annoncé une semaine de vacances du 25 au 29 Janvier. Je pensais pouvoir prendre du temps pour moi, j’ai pris les rendez-vous ophtalmologiques pour Samuel et moi et me suis préparée à occuper de mon temps libre. Finalement, je n’ai pas vraiment profité de mon congé mais j’ai pu faire pleins de choses concernant notre avenir :

Lundi, les Eaux de Sénart sont passées pour vérifier la conformité de l’évacuation de nos eaux usées et pluviales, en préambule de la vente. Tout est ok ! Ensuite, nous avons signé le compromis pour l’achat de notre maison. Nous avons aussi contacté la banque pour obtenir un rendez-vous pour monter notre dossier de prêt. Dans les pièces à fournir, il nous fallait un mandat de vente (pour le relais), ainsi qu’une attestation d’estimation d’une seconde agence.

J’ai donc passé ma journée du mardi à faire du ménage et du rangement dans la maison tout en ayant Samuel avec moi puisque sa maîtresse était en grève.

Mercredi, l’agent immobilier de la seconde agence est passé. Il était ravi de notre maison. Il nous a fait l’estimation au même prix que le premier agent mais nous a précisé qu’il la vendrait bien un peu plus cher. Il a ajouté qu’il avait déjà en tête des acheteurs potentiels. Dans la foulée, nous avons donc signé un mandat de vente avec lui.

Le lendemain, jeudi, il m’a appelé pour m’annoncer qu’une visite était programmée pour le vendredi après-midi au moment où nous serions en rendez-vous à la banque.

Vendredi après-midi, nous avons rencontré le banquier comme prévu. Pour lui, pas de problème, les voyants sont au vert, et le dossier a pu partir au siège pour validation.

À 18h20, l’agent immobilier nous a rappelé pour nous débriefer la visite. Elle s’est très bien passée et les clients ont même fait une offre… au prix ! De plus, ils sont ok pour attendre mi-Juillet pour la signature de la vente.

Cette semaine de repos se termine sans avoir réellement pris de temps pour moi, mais les choses se sont tellement bien enchaînées que je dis MERCI car si j’avais travaillé, toutes ces démarches auraient été beaucoup plus compliquées.

Besançon nous voici !

Besançon nous voici !

Demain,nous allons visiter LA MAISON qui sera peut-être notre prochaine maison.

Du coup, dès la sortie de l’école nous sommes partis avec nos bagages, nos sandwichs, les cartables, les billets de train et nos attestations car nous sommes dehors après le couvre-feu.

Nos petits gars studieux

Dans la navette nous emmenant de la gare de Besançon Franche Comté TGV à Besançon Viotte, Jean-Christophe s’est aperçu en regardant son logiciel magique que c’est son pote Julien qui allait nous emmener. Il est donc parti avec ses fistons le voir avant le départ du train. Je suis donc la gardienne de nos affaires personnelles and i am toute seule. 😉

Que la lumière soit

Que la lumière soit

Fin Juin, alors que les façades de notre maison se sont refaites une beauté, nous (enfin, les hommes de la maison) avons installé une nouvelle lampe d’extérieur pour remplacer le projecteur qui était présent à l’achat de notre demeure.

Et la lumière fut.

La luminosité de la photo est modifiée pour bien voir notre belle lampe.
Confinement (suite)

Confinement (suite)

Qu’est-ce qu’il s’est passé depuis le TRICOTIN ?

Et bien, une nouvelle semaine d’école à la maison. Pour la classe de Samuel, du travail, un peu plus que la semaine précédente et surtout, sa maîtresse du jeudi a donné des instructions avec des devoirs.

Concernant les CE2, les maîtresses toujours au top. On soupçonne la directrice de vouloir se divertir sur notre dos, ou alors, elle nous aide à nous créer des souvenirs. En effet, elle a proposé de la danse. Comme la classe travaillait sur le Japon, toute la famille devait faire la chorégraphie du Pingouin judoka, et bien sûr, elle souhaitait avoir les vidéos. Nous avons donc joué le jeu. 🤣

Jeudi, c’était un défi losange. Comme son nom l’indique il fallait trouver un losange et lui envoyer la photo :

Vous constatez que le défi a été relevé et que les roues ont été changées.

Vendredi soir, la maîtresse de Nathanaël nous a remercié de l’investissement dans le suivi du travail et a souhaité en vidéo de bonnes vacances aux élèves. La maîtresse de Samuel, elle, a filé un bon paquet de travail à faire pendant les vacances. Là, on pleure… 😢😭 parce que faut se l’avouer, l’école à la maison, c’est quand même… pourrie ! On ne fait que ça, tous, parents compris… Donc on va faire un peu et puis on va quand même essayer de décompresser dans ce contexte particulier, parce que c’est quand même les vacances.

Aujourd’hui, nous avons mangé dehors pour la première fois de l’année 2020.

Le ciel bleu était au rendez-vous et presque pas d’avions dans le ciel (et oui, Orly est fermé).

Nous avons également fait des baguettes.

La pâte à pain

Voilà, on espère que vous allez tous bien. À la semaine prochaine.

Activités des confinés

Activités des confinés

Quelques nouvelles de la Seine et Marne.

Pour le moment, nous allons toujours bien. Les hommes de la maison ont construit une fusée.

J’ai fait un peu de couture. Les garçons ont fait de l’argile et ont peint leur œuvre. Ils jouent dans le jardin. Courses, cordes à sauter, quilles. Ils font le travail de l’école, bien sûr, et écoutent de la musique.

Hier soir, nous avons regardé passer l’ISS au dessus de nos têtes.

Là, ce que l’on voit, c’est Vénus.
Comme vous pouvez le voir, le confinement, ça ne nous réussi pas. 😉
Ce qui brille, c’est l’ISS

Et sinon, après le repas du midi, on profite de la terrasse. Pour ma part, je bois mon thé au soleil et je profite des tulipes.

Jean-Christophe travaille quand un train a besoin de lui, c’est à dire cette après-midi. Prenez soin de vous. À bientôt.

Cycle trop long

Cycle trop long

La machine à laver vient de se faire un cycle de 5h. En vrai, elle s’est arrêtée à plusieurs reprises car ne rinçait pas, n’essorait pas et ne vidangeait pas. Nous l’avons relancé plusieurs fois et nous sommes dit qu’après 13 ans de bons et loyaux services, elle était en fin de vie.

JC a ouvert le filtre de vidange où une chaussette a été trouvée. Comment est-elle arrivée là? C’est LA question. En tout cas, ça me dépasse.

En la retirant, une belle vague est sortie. Heureusement, notre machine à laver se trouve dans le garage. Le petit que je garde était au lit, et j’ai pu aider Jean-Christophe à sortir toutes les affaires ayant pris l’eau.

Finalement, la machine a pu finir son cycle, j’ai pu étendre le linge, et ce n’est pas aujourd’hui que nous allons changer de machine à laver.

Avec Anne

Avec Anne

Anne est arrivée samedi matin à Combs. Nous avons pris le temps de prendre un café avant de l’emmener à la réunion que nous faisions avec les parents des jeunes de l’aumônerie.

Comme nous avons fini vers 13h, nous sommes partis nous faire un Mc Do. Nous avons profité du soleil pour aller nous promener à la zone humide et sur la butte aux lapins. D’ailleurs, nous en avons vu. Le soir, après avoir joué à Color addict, nous avons repris les traditions : soirée pizzas !

Samuel a reçu en avance son cadeau d’anniversaire de la part de sa marraine. Merci

Le lendemain, JC est parti tôt dans la nuit pour Lyon, c’est donc sans lui que nous sommes allés trouver la géocache proche du cimetière. Elle nous avait déjà résisté plusieurs fois, mais cette fois, Anne a mis la main dessus.

Elle est trop forte cette marraine.

L’après-midi, nous avons tenté la géocache qui se trouve derrière l’hôtel de ville, mais nous n’avons pas eu de succès. Nous avons continué la balade au milieu des champs sous un magnifique soleil.

Fatigués, c’est devant Les indestructibles 2 que nous finissons la soirée.

Anne est repartie hier matin, mais nous étions ravis de ce week-end passé ensemble.