Archives de
Étiquette : Epierre

Epierre

Epierre

Les 16, 17, et 18 Août, Jean-Christophe était chez Marine et Matthieu (son frère) pour une sortie randonnée entre frangin. La randonnée était plutôt très CORSÉE. Matthieu l’avait tenté une fois, mais n’était pas allé au bout car c’était trop dangereux. C’est donc à deux qu’ils sont montés aux croix de Dom Jean-Maurice, au dessus de Bessans. Monter était une chose… mais la descente était « assez plutôt très difficile », dixit le sms de mon homme. Il a même rajouté dans son message :  «  si j’y reste, ne vient pas me chercher ». Plutôt rassurant ! Au final, ils sont tombés tous les deux, Matthieu une fois et JC, deux fois, sans gravités et sont rentrés à bon port. JC nous a rejoint à Doubs le dimanche, comme je l’avais dit dans un précédent article. Mais revenons sur une conversation alors qu’il se trouve chez Marine et Matthieu.

Ces derniers évoquent que Mamie Jo et Papy Pascal seront chez eux le week-end suivant. JC dit qu’il est en repos et que nous n’avons qu’à redescendre en Savoie le week-end prochain pour passer le week-end tous ensemble. Marine et Matthieu acceptent. C’est encore les vacances, c’est possible sans que ce soit trop la course, alors nous sommes repartis vendredi en Savoie et avons fait la surprise aux parents de Matthieu et Jean-Christophe.

Après-midi balade à Saint-Léger avant de sauter dans la piscine (pas de photos dans l’eau pour ma part).

Il y a leur maison quelque part 😉
Mère et fils

Après la piscine, c’est l’heure de l’apéro.

Cousin-cousine

Et la photo exclusivement masculine.

Exclusivement masculine… il y a quand même Elsa qui regarde ce qui se passe derrière elle.

Nous avons passé un très bon week-end chez nos hôtes, merci ! Nous vous attendons chez nous en Octobre.

Tamié + Epierre

Tamié + Epierre

On se lève tôt, Nathanaël prend son médicament “anti-vomi”, et nous partons à Tamié pour assister à la messe avec les moines. Les derniers virages avant le Col de Tamié ont été plus fort que “l’anti-vomi”, heureusement, la bassine était là !

En arrivant, nous nous apercevons qu’il y a beaucoup de monde venu assister à l’Eucharistie. Nous sommes tout au fond de l’église, mais nous voyons tout de même le moine qui sonne la cloche en tirant la corde. Un autre frère vient chercher les enfants et ils partent tout devant sur les tapis assister à la messe. Il y a 13 ans, c’était nous, les jeunes de l’aumônerie de Villefranche qui étions sur ces tapis.

Après ce temps de prière, nous passons au magasin faire quelques achats, dont ceci :

MARTIN_2017_07_17_0574

et nous allons vite le mettre au frais dans la glacière.

Nous pique-niquons, chaussons les chaussures de marche et partons au Fort de Tamié. Nous prenons « la » route, traversons « le » champ, trouvons « le » chemin qui monte à La belle étoile, un bouquetin mort, mais pas le chemin qui mène au Fort. Nous revenons alors sur nos pas, et décidons d’y aller par la route.  Heureusement, on a retrouvé un sentier fléché, et nous sommes arrivés devant l’entrée principale du Fort. Nous l’avons contourné et enfin, nous avons retrouvé l’endroit que nous cherchions : un beau panorama surplombant Albertville et une belle vue sur le mont Blanc.

Pour le retour, nous avons retrouvé le chemin que nous avons tant cherché à l’aller. Et pendant ce trajet, on s’est dit qu’il y a plus de 10 ans, on faisait parti d’un groupe de jeune, qu’on discutait, et qu’on suivait le mouvement sans faire attention au chemin que nous prenions.

Nous avons retrouvé la voiture et sommes partis à Epierre rendre visite à Marine et Matthieu. Nathanaël était ravi de revoir son parrain. Les enfants et moi avons découvert leur maison. Jean-Christophe a fait couler son sang pour couper un morceau de tronc d’arbre qui résistait à son frère. Et nous avons passé une bonne soirée tous ensemble. Après un immense câlin de Nathanaël à son parrain, nous avons repris la route des Menuires.