Archives de
Étiquette : vaches

En vrac

En vrac

Je suis à la bourre dans la tenue du blog. Alors en vrac, j’ai emmené mes deux cocos au Cinépax. Nous sommes allés voir les Croods 2.

Il y a eu du dessin en Kapla.

Nous avons eu notre deuxième dose de vaccin. Nous sommes allés à l’Abbaye de la grâce Dieu, voir ce qu’il y avait en artisanat monastique, mais la boutique était fermée et il n’y avait pas d’horaires indiqués, nous avons donc fait un tour dans l’église et dans les environs.

Il y a eu des balades en soirée.

Et puis hier, nous avons rejoint Jean-Christophe à Besançon pour un pique-nique avant qu’il ne fasse ces deux dernières navettes.

La libellule dans les cheveux de Jean-Christophe
Un air de vacances

Un air de vacances

Et oui, le titre de cet article contraste avec le précédent « Fin des vacances ». JC a bien repris pendant deux jours, et puis il a eu un congé. Comme nous avions une commande à récupérer au Décathlon de Pontarlier, et que la journée s’annonçait belle, nous en avons profité pour faire une bonne balade par là-bas.

Jeudi, nous sommes donc allés au Grand Taureau. Nous nous sommes garés au parking du collège André Malraux et avons mis en marche nos petits petons.

Les vaches sont en liberté, Nathanaël et son papa sont partis s’asseoir au milieu d’elles.
Ça grimpe toujours, et nous sommes toujours au milieu des vaches.

Une heure après le départ, c’est la pause gâteau et eau.

Nous ne connaissons pas ce chemin, mais les paysages sont bien agréables.

La pause repas arrive au sommet.

Nous nous installons sur le blockhaus, savourons nos sandwichs et commençons à cramer. Pour ma part, j’ai mis de la crème solaire sur mes gambettes. Le souvenir d’un énorme coup de soleil lors de vacances bessanaises en 2007 est encore bien présent dans ma mémoire. Mais mon cou et ma nuque ont rougi. JC a pris des coups de soleil sur les genoux, et Samuel a bien morflé au niveau des épaules. Nathanaël a été relativement épargné.

Nous sommes redescendus par le chemin que nous connaissions, c’est à dire par la route, en passant par le Fort du Larmont.

Vue sur Pontarlier
Des petits veaux

Et puis nous reprenons notre sentier du départ qui nous permet de couper à travers champs. Les vaches redescendent vites…

Nathanaël avait pris de l’avance, et de voir les vaches descendre à toute vitesse, il a couru également ce mettre à l’abri dans le passage permettant aux humains de quitter le champ. Ça fout la frousse de voir un troupeau de vaches arriver sur soi. 😉

Ensuite, nous sommes allés récupérer la commande et sommes passés prendre le goûter chez Papy et Mamie. Le goûter s’est prolongé avec des grillades le soir.

Lundi de Pentes et de Côtes… en photos !

Lundi de Pentes et de Côtes… en photos !

Pour satisfaire la requête de… quelqu’un, j’ai emmené l’appareil photo en vélo ! Le reflex étant privé de sortie, c’est le petit compact qui n’a pas servi de puis plus de 2 ans qui a repris du service.

Pour les irréductibles qui veulent à tout prix nous faire habiter Paris, ces photos leur feront peut-être prendre conscience qu’on peut vivre en Ile-de-France et être “au vert” !

C’est parti, à 700 m à peine de chez nous, à la sortie de Combs-la-Ville, il n’y a plus que des champs :

S6003299

S6003301

On est à peine à 4 km de Combs, le paysage n’a pas changé…

S6003302

Toujours pareil, avec un silo pour mettre le bon grain…

S6003304

S6003309

S6003311

Le “centre” de Courquetaine

S6003312

S6003313

Pour être honnête, les vaches sont plutôt rares par chez nous… Cliché collector, donc…

S6003314

A la sortie de Liverdy-en-Brie, plus de vaches mais… des champs !

S6003316

Un peu d’ombre qui fait du bien.

S6003318

A Forest, il y a ce “truc”…

S6003319

L’église imposante d’Ozouer-le-Voulgis.

S6003321

Dernier arrêt photo. Toujours des champs agricoles… et le ciel bleu qui ne le restera pas longtemps !

Si on rajoute le chant des oiseaux, quelques avions, quelques trains et quelques voitures, on est à peu près dans l’ambiance de la balade !

Il est toutefois à noter que c’était exaspérant de devoir s’arrêter, décrocher le pied de la pédale, sortir l’appareil, faire la photo, repartir, reclipser le pied, etc… Parce que oui, il y a presque autant d’arrêts que de photos (et je n’ai pas tout mis ! 🙂 )…