Croustade aux pommes

Croustade aux pommes

De la pâte filo, des pommes, du beurre et du sucre. C’est un dessert bien bon.

J’en profite pour dire que c’est la dernière photo de ce super plat. Désolée tante Nicou. J’ai mis la croustade encore chaude dessus et il a éclaté quelques minutes après la photo. C’est trop triste. Il m’en reste un autre, donc je vais bien faire attention de ne pas mettre de dessert encore chaud dessus une autre fois.

Le repas se prépare

Le repas se prépare

Miam, les bonnes frites !

Oui, cet article ne sert à rien. Mais ça vous donne des nouvelles, nous sommes tous les quatre à Combs-la-Ville et nous ne nous laissons pas abattre puisque ce midi, c’est FRITES.

Besançon (Jour 23)

Besançon (Jour 23)

Noël approche tranquillement, et notre pérégrination dans le Doubs continue.

En ce 23 décembre, nous avons rendez-vous à Saône pour visiter 2 maisons.

Il fait doux, très doux, trop doux pour une fin décembre. Nous grimpons à Saône, à un quart d’heure de Besançon. C’est une jolie petite ville, ou un gros village – c’est une question de point de vue – que nous découvrons sous un timide soleil.

La première maison est très grande, tous nos critères sont là, avec même des points bonus, sauf… le terrain, qui est trop petit. En fait, la propriétaire a récemment coupé son beau jardin pour y faire construire une autre maison. Il ne reste donc plus grand chose, plus assez pour un beau potager, pour les poules, et pour un coin de verdure… Nous avons hésité toute la nuit, pour être précis…

Le second bien visité ne nous fait pas hésiter aussi longtemps. Si le terrain est conforme à notre cahier des charges, les pièces, elles, sont trop petites, l’ensemble trop exigu…

Après trois visites infructueuses, nous sommes donc bredouilles. Mais au moins, nous savons mieux sur quoi nous pouvons faire des concessions, et sur quoi nous sommes intransigeants.

Nous passons acheter du Comté, forcément, ainsi que du Mont-d’Or. Et puis nous revenons en fin d’après-midi au studio. Il pleut toute la pluie du monde sur le Doubs. Nous nous réchauffons autour d’un petit repas, et tout le monde file au dodo !

Tout ce qu’il faut pour 4 personnes !
Instant lecture
Notre grand SamSam bien au chaud

Le lendemain matin, nous avons chargé la voiture sous la pluie, pour changer, et nous avons repris la route en faisant plusieurs détours pour voir quelques coins d’habitation potentiels autour de Besançon : Thise, au Nord-Est, Audeux, au Nord-Ouest, à la limite de la Haute-Saône. Et puis sommes rentrés à Combs…

Besançon (jour 22)

Besançon (jour 22)

Mes congés d’été ayant amputés suite à mon détachement à Dijon, il a fallu que je les solde avant la fin de l’année. Dix jours de repos en famille, rien de mieux pour se préparer à attaquer une nouvelle année qui s’annonce pleine de péripéties…

Après avoir passé quelques jours en famille dans le Beaujolais, nous avons pris la route de la Franche-Comté. En effet, Julie et les enfants étant en vacances également, nous en avons profité pour visiter 3 maisons autour de Besançon.

Pour la première maison, nous sommes allés à Ornans, charmante petite ville sur la Loue. Paysages de fin décembre et pluie intermittente ne nous ont pas empêché de profiter de cet agréable petit coin.

Malheureusement, la visite n’a pas été concluante. Maison en ossature bois de première génération, dont la structure commençait à pourrir par endroit. Il fallait donc rajouter un budget travaux conséquent. De plus, la maison était un peu trop petite, surtout au niveau des chambres, pour envisager l’avenir avec nos deux futurs ados…

Et c’est encore sous la pluie que nous sommes repartis vers Besançon, pour passer la nuit tous les quatre dans mon studio. Avec un détour par la case “achat de Comté”, évidement…

En fin d’après-midi, la voiture à peu près vidée, nous sommes partis à pied visiter le centre ville historique de Besançon, la “Boucle”. La pluie avait cessé !

Curieusement, la ville a beaucoup plu à Samuel.

Les décorations de Noël, fin d’année oblige…
Une horloge étrange qui tourne parfois à l’envers
C’est peut-être la calèche qui a touché le cœur de SamSam…

La soirée s’est terminée tranquillement. Une seule pièce pour dormir, donc nous nous sommes tous couchés en même temps. La nuit aux allures de colonie a été reposante pour tout le monde…

Promenade de Noël

Promenade de Noël

Nathanaël nous a demandé de ne pas faire la balade de d’habitude (comprendre la balade du confinement se faisant dans un périmètre d’un kilomètre autour de la maison). N’étant plus limité en temps et en kilomètres pour le moment, nous sommes partis jusqu’à la zone humide.

Les garçons ont profité de la balade pour essayer les appeaux reçus en cadeau de Noël.