Il est ressuscité !

 Publié par le 5 septembre 2010 à 10 h 19 min  Ajouter des commentaires
Sep 052010
 

Non, on ne fête pas Pâques au mois de septembre, je parle ici de mon super T-Shirt blanc estampillé “Bessans”. Explications…

Ayant la chance de travailler hier en soirée (16h30 – 1h00 Triste ), je me suis vu attribuer la locomotive 8623. Ca ne parle à personne ? Ce n’est pas bien grave pour la suite. Sur ce type de machine, il y a 2 “réducteurs”, en somme, 2 vitesses, si on y compare à une voiture.

Il s’avère que depuis que cette machine est la propriété du dépôt de Villeneuve, ces réducteurs sont sur “V” (pour Voyageur), par opposition à “M” (pour Marchandise, qui propose davantage de couple en contrepartie d’une vitesse moins élevée). Ce n’est pas très gênant, tant qu’on ne passe pas le saut de mouton avec 14 voitures !

Au bout de quelques dizaines de minutes, me voilà en tête du train Italien (800 Tonnes… 14 voitures), à direction de la gare de Bercy. Et c’est là que je retombe sur Terre : après avoir fait 4 km dans les limites maximales d’intensité admises par le moteur, je ne suis toujours pas à 70 km/h… La journée s’annonce longue ! Qu’une chose à faire, faire basculer ces foutus réducteurs.

Ce changement de “vitesses” ne s’effectuant qu’à l’arrêt, je suis contraint d’attendre mon arrivée à Bercy pour opérer.

Me voici donc dans le compartiment moteur de ma machine, endroit sombre et très salissant de ma machine (c’est ce qu’il y a entre les 2 cabines, derrière ces fameuses persiennes). Des goupilles à détacher, des manivelles à tourner, ce n’est pas une mince affaire. Ensuite, ouverture des trappes relativement inaccessibles, manœuvre des réducteurs avec les 2 barres métalliques, enfin, verrouillage du réducteur et remise en place des goupilles. Et c’est la qu’en me relevant… je m’éclate le dos sur le ventilateur… Mon dos va relativement bien, mon T-Shirt blanc, lui, est repeint par de la graisse noire… Mais pas le temps de s’apitoyer, il faut manœuvrer le second réducteur du second bogie. Me revoilà donc au travail de l’autre côté, en sueur, dans la pénombre… Et en me relevant… Second cassage de dos sur le second ventilateur, et par la même occasion, coup de grâce pour T-Shirt… Cette fois, ce n’est plus de la graisse noire, mais de la graisse jaune scintillante et collante… Clignement d'œil

Après l’avoir essuyée (et étalée…) pour ne pas en mettre plein le siège, ma journée peut continuer. Soit dit en passant, ma machine a désormais la pêche ! Sourire.

Ce matin, en me réveillant, je vais trouver ma petite femme en lui disant : “j’ai cassé mon T-Shirt…”. Et Julie de répondre : “Ce n’est pas grave, on va essayer le savon magique !” Et 2 minutes après “un frottage” en règle, miracle : mon T-Shirt blanc est ressuscité !

D’ici peu il passera dans la machine à laver, et tous les 2, on pourra retourner faire mumuse avec les réducteurs…

  7 commentaires à "Il est ressuscité !"

  1. Merci Myriam de m’avoir fait découvrir le savon magique… en plus, y’a plusieurs boutiques qui en vendent pas très loin de chez nous !

  2. Je veux la marque du « savon magique « ! !!! et où on peut se le procurer !
    Bisous à tous les trois,
    Béa.

  3. La marque du savon, c’est « SODASAN », un Bio savon détachant à l’huile essentielle d’orange, et pour trouver le magasin bio qui le vend près de chez toi, il suffit d’aller sur le site http://www.bleu-vert.fr dans la rubrique lieu de vente/magasin bio.

    Bisous et bonne rentrée avec tes élèves !

  4. Et si tu veux l’acheter par internet, va sur http://www.boutiquebio.fr

    Voilà !

  5. Et bien, que d’aventures pour ce pauvre T-Shirt !
    Enfin, content qu’il soit sauvé (et ton dos aussi par la même occasion).
    Je pensais que vous aviez des tenues (bleus ou autres protections) spécifiques pour ce genre de « bricolages » ?

  6. La locomotive est dépourvue de vêtement de protection. En revanche, on m’a bien fourni une blouse lors de mon embauche, mais vu son poids et son utilité limitée (1 fois par an en gros…), je ne l’emmène pas. D’autant que notre matériel est relativement « récent », en d’autres termes, on ne se salit plus en conduisant. Et même ce compartiment moteur, bien que sale dans son ensemble, nous épargne tant qu’on ne se frotte pas aux parois (et aux blocs ventilateurs… 😉 ).
    Cependant, en réfléchissant, il eût été bien judicieux de mettre au moins mon « gilet orange » !…

  7. Sauver le T-Shirt de Bessans était primordial…

 Laisser un commentaire

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

(required)

(required)

Merci de faire ce petit calcul, pour voir si vous n\'êtes pas un petit robot ... La limite sécuritaire de temps est dépassée. Merci de re-charger le CAPTCHA (en cliquant sur la double flèche arrondie".