Il y eut un soir, il y eut un matin…

Il y eut un soir, il y eut un matin…

… et nous fûmes à Lourdes !

En effet, nous avons quitté Villefranche à 21h, et durant toute la nuit, nous avons roulé, traversé le massif central dans l’obscurité la plus totale, traversé Mende, Rodez, Albi, Toulouse, le tout par la nationale 88, en écoutant Radio Totem 🙂 et en mangeant des bonbons pour rester éveillé. Petite anecdote amusante à ce propos : nous avions acheté un paquet de Krema aux goûts Cerise, Citron, Framboise, Caramel, Cola, Pomme Verte, Orange et “Batna“ (caramel – réglisse, vraiment pas bon !). Et comme il faisait tout nuit, on ne pouvait pas savoir quel goût notre main innocente avait choisi (un peu comme dans Motus), et on espérait en secret que ce n’était pas ce fameux réglisse, dont le goût abominable de chair en putréfaction restait en bouche pendant très très longtemps… 🙁

A 7h30, les yeux un peu piquants, nous sommes arrivés à Lourdes, notre seule étape spirituelle et touristique sur le chemin de Saint Jean de Luz.

Après un bon petit déjeuner, nous avons visité le site du sanctuaire. Ni Julie ni moi n’étions venus auparavant.

MARTIN_2012_06_09_4655

MARTIN_2012_06_09_4663

MARTIN_2012_06_09_4680

MARTIN_2012_06_09_4681

Samuel s’est fait plein d’amies.
Elles nous ont toutes laissé leur appareil photo pour les immortaliser avec le bonhomme.

MARTIN_2012_06_09_4664

MARTIN_2012_06_09_4688

La basilique souterraine, complètement vide à cette heure matinale.

MARTIN_2012_06_09_4661

Après avoir fait un tour à la boutique pour récupérer la “marchandise” pour beau-papa ;-), nous avons rempli deux bouteilles d’eau pour les nécessiteux et nous sommes retournés à la voiture. Nous avons pique niqué, puis, vers 12h30 avons repris la direction de Saint Jean de Luz.

Nos impressions de cette première visite à Lourdes sont assez bonnes. Mais nous imaginions le site plus vaste, plus étalé. Là, tout nous a paru “côte à côte” et empilé. La grotte juste sous l’église, accolée aux cierges, eux-mêmes accolés aux “piscines”. Ca doit se bousculer un peu lorsqu’il y a du monde ! Enfin, concernant la partie spirituelle des lieux, ce n’est pas en 4 heures de visites que l’on peut se faire une bonne opinion. L’idéal serait peut-être d’y faire une retraite de quelques jours… (qui veut des enfants ? 😉 ).

3 réactions au sujet de « Il y eut un soir, il y eut un matin… »

  1. Je suis venue toute seule sur votre blog. Elle progresse mémée… J’ai beaucoup aimé la photo de Samuel et ses amies à Lourdes, ainsi que l’anecdote relative aux bonbons au réglisse.

  2. Félicitations Mamie-Joëlle, ça nous fait plaisir ! Tu vas pouvoir venir régulièrement aux nouvelles désormais 😉
    A bientôt sur le blog !

  3. le « top » pour voir Lourdes dans toute sa spiritualité, sa beauté, c’est d’y aller en tant que brancardier (ière) on vit un temps d’échange très riche et l’on est porté par la prière malgré soi. j’y suis allée 4 fois, 1 fois avec une amie comme brancardière,les départs sont le lundi matin et n
    le retour e dimanche matin, prévoir de pouvoir dormir un peu, car c’est assez fatiguant. et je rêve de refaire ce pélerinage, hélas ce sera côté des malades, mais pour l’instant, pas question de laisser mon petit mari ,jusqu’à quand ??? bises et bonnes vacances ! Thibaut, mon 1er petit fils y est allé cette année avec l’aumônerie, avec Marylène Couffin et est revenu enchanté : je l’avais bien préparé…à cause des  » à côtés » paiens, mais à cette saison, il doit y avoir peu de monde !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de faire ce petit calcul, pour voir si vous n’êtes pas un petit robot ... La limite sécuritaire de temps est dépassée. Merci de re-charger le CAPTCHA (en cliquant sur la double flèche arrondie".