Archives de
Étiquette : Vacances

Les Menuires

Les Menuires

Personnellement plutôt habitué à la Haute-Maurienne, nous avons tenté 15 jours de dépaysement dans une station de ski, en été : Les Menuires. Ce choix était orienté par la recherche d’une piscine et d’un tarif abordable. Pourquoi la piscine ? Parce que nous avions promis la mer aux enfants, mais, ne trouvant pas notre bonheur lors de la réservation, nous avions alors négocié la montagne, avec piscine…

A quoi ressemble une station de sport d’hiver lorsque l’or blanc n’est pas là ? A vrai dire, c’est plutôt “vide”. De nombreux commerces sont fermés, et de nombreux logements sont clos. Et puis une station, ça ressemble un peu à un quartier de banlieue, posée là à flanc de montagne. Des barres d’immeubles, à l’architecture plus ou moins vieillotte, des parkings, un “centre”, et un front de neige, sans neige…

Le plus “marquant”, c’est la montagne défigurée pour le ski. Des pistes créées à la dynamite, des dizaines de remontées mécaniques, des bulldozers jusqu’à 3000 m d’altitude pour satisfaire toujours plus le client hivernal. Et le pire à mes yeux : des sentiers interdits aux piétons car réservés aux vététistes…

A titre de comparaison, la station des Saisies semble “intégrée” à la nature, alors que Les Ménuires semble essayer d’intégrer la nature (en vain) dans la station…

Ce triste constat passé, nous avons quand même bien profité de l’endroit 😉 .

 

MARTIN_2017_07_15_0551

Un pont ? Oui, pour faire passer une piste de ski…

MARTIN_2017_07_15_0552

Là, c’est le “front de neige”, le “centre” de la station. Ce centre s’appelle La Croisette.

MARTIN_2017_07_15_0553

Toujours le centre de la station. Il y a de quoi faire pour grimper sans se fatiguer…

MARTIN_2017_07_15_0554

Encore La Croisette. Des terrasses et des jeux pour enfants.

MARTIN_2017_07_15_0555

Les “quartiers nord” version Les Menuires…

MARTIN_2017_07_15_0557

Tout autour du front de neige se cache un “centre commercial”. En été, beaucoup de commerces sont fermées.

MARTIN_2017_07_15_0559MARTIN_2017_07_15_0567

Le clocher du “centre culturel”, et toujours des immeubles, plus en contrebas de la station. Pas de souci pour les skieurs, de nombreux ascenseurs et télébennes permettent de remonter sans effort vers la station 🙁 …

MARTIN_2017_07_15_0569

MARTIN_2017_07_15_0546

Notre “chalet”. Assez moderne, il s’intègre mieux dans le paysage que les grandes tours…

MARTIN_2017_07_10_0519

Un quartier plus récent, à l’architecture plus respectueuse que le cœur de la station.

Fin des vacances…

Fin des vacances…

Ca y est, 3 semaines après le début de mes « vacances d’été », il est temps de retrouver le « chemin des traverses » (blague pourrie, comprenne qui pourra…).

Bien que le soleil n’ait pas été au rendez-vous, j’ai quand même pu rouler un peu. Entre la pluie, les inondations, et les week-ends en famille, je ne m’en sors pas si mal. J’avais prévu 1000 km, je n’en ai parcouru que la moitié. L’important, à présent, est de garder la forme et de continuer de sortir un maximum…

Un petit bilan :

[table id=1 /]

Mathilde en vacances

Mathilde en vacances

Le premier week-end de Février, nous avons découvert la frimousse de Barnabé. Et puis nous sommes revenus le dimanche avec une passagère en plus dans la voiture. En effet, Mathilde commençant ses vacances et Jean-Christophe étant aussi en congés, elle est venue passer quelques jours chez nous et a pu profiter pleinement de son parrain.

Le lundi, ils ont fait du shopping, et puis l’après-midi fut l’occasion de faire quelques activités manuelles comme des scoubidous.

Mardi, Mathilde m’a aidé à faire la pâte à gaufre avant la séance de cinéma avec son parrain l’après-midi.

WIN_20160209_174525

Et le mercredi, journée à Paris, avec visite de la Tour Eiffel.

MARTIN_2016_02_10_0014

MARTIN_2016_02_10_0021

Le retour au travail étant proche, JC a ramené sa filleule chez elle, en Bretagne, le jeudi.

La Bourboule

La Bourboule

Connue des amateurs de cures et de thermalisme, la ville de La Bourboule se trouve aussi dans le Puy de Dôme, à une quinzaine de kilomètres de notre lieu de villégiature. L’occasion pour notre petite famille d’y faire un tour !

A vrai dire, on imaginait une bourgade assez grande, ce qui n’est pas vraiment le cas : une rue principale dans laquelle se concentrent les commerces et les grands thermes, et quelques rues adjacentes, à usage d’habitation.

Apparemment sur le déclin, la station de La Bourboule fait un peu ville fantôme par endroit. En revanche, ailleurs, elle  se montre assez jolie. Les photos étayeront notre constat…

MARTIN_2015_07_24_0416

Leçon du jour : La Bourboule est traversée par la Dordogne

MARTIN_2015_07_24_0418

Les Grands Thermes

MARTIN_2015_07_24_0419

L’architecture de certains bâtiments montre l’affluence d’une clientèle de marque, du moins à une certaine époque

MARTIN_2015_07_24_0421

MARTIN_2015_07_24_0423

N’est ce pas un peu court, Julie ?

MARTIN_2015_07_24_0424

Le Puy de Dôme

Le Puy de Dôme

On ne pouvait pas passer 15 jours dans le Puy de Dôme sans visiter… le Puy de Dôme.

Depuis 2012, il n’est plus possible de s’y rendre autrement qu’à pied ou qu’en… train ! Un train à crémaillère qui  pourrait paraître intéressant pour les amateurs de chemins de fer pittoresques. En réalité, il s’agit d’un train moderne (mais avec des sièges en bois), tout fermé, qui effectue sa besogne en moins de 15 minutes. Ca enlève beaucoup de charme…

MARTIN_2015_07_28_0468

MARTIN_2015_07_28_0469

MARTIN_2015_07_28_0473

La journée étant plutôt ensoleillée, et les pulls des petits et de la grande étant passés au lave-linge la veille, c’est en t-shirt et coupe-vent que nous sommes partis. (Le papa, plutôt négligeant avec la propreté, avait conservé son pull puant 😉  ). C’était sans compter sur le vent qui soufflait là haut, un vent violent et surtout très froid. Le premier achat a donc été 3 polaires, histoire de tenir la journée et, accessoirement, d’avoir un souvenir.

Enfin apprêtés pour nous balader, nous avons suivi le petit chemin qui serpente autour du sommet, l’occasion de profiter du point de vue sur l’Auvergne et sur la Chaine des puys.

MARTIN_2015_07_28_0483

MARTIN_2015_07_28_0500

MARTIN_2015_07_28_0502

MARTIN_2015_07_28_0475

MARTIN_2015_07_28_0494

Le centre “Vulcania”, situé à quelques kilomètres

MARTIN_2015_07_28_0496

Le laboratoire et le pylône TDF

MARTIN_2015_07_28_0492

Des dizaines de moutons pâturent autour du sommet

Dans les différents batiments, des animations plus ou moins interractives permettent de s’instruire sur les volcans, sur la région, sur la faune et la flore, sur l’Histoire des lieux. C’est plutôt intéressant. De là à justifier le prix du quart d’heure “en TER”, c’est un autre débat…

Il y a aussi “le Temple de Mercure”, vestige gallo-romain, découvert lors de la construction du premier observatoire. Il est en cours de restauration, du moins partiellement.

Après un repas dans la cafétéria du sommet, nous sommes redescendus “au chaud”, mais avec des nouvelles polaires 🙂 …

Séjour au pays des volcans

Séjour au pays des volcans

Cette année, la route des vacances nous a emmenés en Auvergne, dans le Puy de Dôme. C’est une région que nous ne connaissions pas, aussi fallait-il combler  cette lacune.

Nous avons donc quitté la chaleur seine-et-marnaise de début juillet… pour la chaleur auvergnate. En réalité, après un orage en arrivant, les températures ont baissé de quelques degrés la première semaine, et encore davantage la seconde. Ce qui nous a permis de faire des balades, des visites, du cerf-volant, du vélo,… bref, d’ “être en vacances” !

MARTIN_2015_07_18_0317

Pause petit-dèj sur la Nationale 7

MARTIN_2015_07_18_0321

L’avantage des sièges indépendants, on peut les moduler pour faire rentrer les vélos

Après l’orage dont je parlais plus haut, nous avons pu profiter de la terrasse, de la relative fraîcheur retrouvée, et de l’environnement alentour. Notre gîte était au milieu d’un petit hameau, au milieu des pâturages et de vaches.

MARTIN_2015_07_18_0325

MARTIN_2015_07_18_0322

Déjà Juillet…

Déjà Juillet…

Voilà plusieurs semaines que nous ne donnons plus de nouvelles via le blog. Je pense qu’il est temps de combler cette lacune.

En fait , nous avons eu – et avons toujours – de nombreux soucis, mais ceux-ci devraient se régler plus ou moins rapidement.

Comme l’indique le titre, c’est les vacances pour les enfants ! Il sont ravis, et surtout, en profitent pour dormir. C’est parfait pour Samuel qui doit avoir… au moins 3 ans de sommeil en retard !

Nous partons 15 jours en Auvergne, dans le Puy-de-Dôme pour faire une pause indispensable et quitter le train-train de ces dernières semaines. Nous avons prévu des petites balades, du cerf-volant et du vélo pour les enfants. Concernant l’aspect “touristique”… on n’a pas encore creusé. On sera logé dans un hameau à près de 1000m, histoire de vraiment “couper” avec la vie citadine.

On a également survécu à la “canicule”, bien que chez nous, elle n’a pas duré plus de 5 jours. Malheureusement, la chaleur puis la clim puis la chaleur puis le ventilateur, etc… font couler les nez et font mal à la gorge. Au moins si on est malades maintenant, on sera guéris pour le départ en Auvergne.

Toutes les infos d’Avril (parce qu’on est en retard quand même)

Toutes les infos d’Avril (parce qu’on est en retard quand même)

Le 10 Avril, nos deux garçons étaient en sortie scolaire à la ferme. Ils ont nourri la basse-cour, les chèvres, le bouc, les chevreaux, les moutons et les porcelets. Ils ont fait un tour en calèche et sont montés dans le tracteur du fermier. Ils ont également fait un atelier PAIN. Celui ci a commencé par une visite dans un champ de blé pour regarder si le blé était mûr. Ils sont ensuite allés moudre des grains de blé dans la meule pour faire de la farine. Bien installés dans la salle, ils ont mélangés, la farine, l’eau et la levure et ont pris beaucoup de plaisir à pétrir la pâte et à former le pain. La fermière les a ensuite fait cuire et le soir, nous avons dégusté en famille le pain de nos apprentis boulangers. 😉

11130125_10206563618511948_3142013025535663854_o

Le 12 Avril, nous sommes allés à Fontainebleau rendre visite à Père José (l’ancien prêtre de Combs). Il nous attendait et nous a gardé pour le repas et l’après-midi. Il a emmené les garçons faire de nombreux tours de manège et ils étaient ravis Nous avons vécu une belle journée ensemble.

Le 17, la veille des vacances, c’était jardinage à l’école. Il restait une carotte de l’année dernière dans le carré potager, Samuel l’a ramenée et mangée. 😉

11092141_10206615377525891_7166817312929810630_n

Le 18 Avril, début des vacances. Avec les fistons, nous avons pris le TGV à 8h pour aller en Franche-Comté. Les garçons ont retrouvés avec bonheur Papy Yves et Mamie Christine et ont passés une bonne semaine ensoleillée avec eux. Ils sont allés voir Grand-Mamy à l’hôpital, ont joué, jardiné… bref, ils étaient heureux !

DSCN1256

DSCN1260

DSCN1265

DSCN1270

DSCN1273

DSCN1275

Le 18 Avril, c’était aussi, le début d’un super week-end en amoureux. En effet, j’ai repris le train l’après-midi et ai retrouvé mon mari. Nous nous sommes promenés dans Paris, avons diné, sommes allés à la Foire du Trône. Le lendemain matin, nous avons profité de la vie parisienne sans trop de touristes avant de se mêler à eux en faisant un tour en bateau sur la Seine. Après un petit repas dans le quartier latin nous nous sommes promenés dans le cimetière du Père Lachaise. Nous avons ensuite roucoulé à la terrasse d’un café. 😀 A 20h, nous avions rendez-vous avec Marc-Antoine Le Bret (un imitateur) pour plus d’une heure de rire. Puis nous avons fini par un repas à la même terrasse que l’après-midi. Dans la nuit, nous avons tout de même regagné notre logis. Le lendemain, nous avons de nouveau profité d’être sans enfants pour se faire un cinéma. Les jours suivants, nous avons travaillés.

Le 23 au matin, je suis allée retrouver mes garçons et faire une visite éclair à ma grand-mère.

Le 24, c’était le départ. Dans le train, Nathanaël m’a dit : »Faut pas qu’ils soient tristes Papy et Mamie, parce que demain on va revenir, hein maman, faut pas qu’il soit triste Papy ! ». Nous avons fait une halte à Dijon pour manger avec ma marraine et son mari puis nous avons repris le train pour aller chez Papy Pascal et Mamie Joëlle cette fois-ci.

MARTIN_2015_04_26_0193

MARTIN_2015_04_26_0203

Le week-end a été pluvieux, mais nous en avons profité quand même. Avec ma belle-mère, nous avons même découvert une mercerie rue V. Hugo (car Mondial Tissus a fermé) et j’ai trouvé plein de petites choses pour réparer les pantalons de mes fistons.

WIN_20150427_220904

Les derniers jours d’Avril ont été important, puisque Samuel a réussi à faire du vélo sans roulettes. 🙂

Petits skieurs

Petits skieurs

WIN_20150226_141816

À gauche, celui de Nathanaël, à droite, celui de Samuel.

Ils ont été réalisés avec une pomme de pin, une boule de coton, de la feutrine, une chenille, des cure-dents, et du papier cartonné. L’idée a été prise dans le livre « 1,2,3 je crée… avec la nature ».