JC découvre la noix de coco…

JC découvre la noix de coco…

Oui, je parle de moi à la 3ème personne, et oui… j’ai découvert aujourd’hui ce qu’était réellement une noix de coco !

Mettons les choses au clair tout de suite : je savais que c’était une grosse noix très dure; et très difficile à ouvrir (cf. “Seul au Monde”) , qu’il y avait du jus dedans, et que ça avait le goût… des yaourts à la noix de coco ! (logique 😉 ).

Mais je n’en avais jamais eu de “vraie” entre les mains, et je n’en avais donc jamais mangé.

Profitant d’une escapade à Grand Frais, j’ai comblé cette lacune en achetant le fruit inconnu. Sur le chemin de retour, Julie a tenu à m’informer que ce n’était pas très bon, et pas évident à manger. Et surtout, que ça ne se mangeait pas comme un vulgaire kiwi ! Mais les yaourts à la noix de coco étant excellents, je me suis dit qu’elle avait tort…

Première épreuve vers 16 heures, avec la “vidange” de mon Cocos nucifera. A l’aide d’un marteau et d’un tournevis, j’ai percé 2 trous et ai extrait environ 20 cl de jus… Et nous l’avons bu 🙂 … Je m’attendais franchement au gout d’un cocktail sucré, accompagné de rhum, celui-là même que l’on déguste à la terrasse d’un bar au beau milieu des Caraïbes… En fait non ! Ce n’est pas ça du tout ! C’est de l’eau avec un vieux goût à peine perceptible… de noix de coco ! Et ce n’est pas du tout sucré…

Je ne me suis pas laissé aller, et ai activement préparé la seconde épreuve : casser cette fichue coquille et manger l’intérieur ! Le marteau et le tournevis n’étant cette fois d’aucune efficacité, c’est la scie qui nous a aidés !

MARTIN_2011_11_29_3808

Malheureusement, la chaire blanche à l’intérieure n’avait nullement la texture d’un yaourt… C’était dur, impossible à gratter, et c’est finalement avec la lame d’un couteau suisse que je m’en suis sorti… Au bout de trois quarts d’heure et avec l’aide de Julie, les 2 demis coquilles étaient vides ! Mais à manger, la chaire n’était pas bonne du tout ! Ah ça, mélangée avec des raisins secs, des bananes séchées, des papayes confites, etc,  et un kir pêche, oui, ça passe bien ! Mais seule, comme ça, … non !

Nous avons donc décidé de la râper, pour la consommer dans des petits sablés !!! Certes, c’est un triste destin pour une noix de coco fraîche, mais c’est là son unique chance d’être mangée !

MARTIN_2011_11_29_3812

7 réactions au sujet de « JC découvre la noix de coco… »

  1. lorsque tu achètes une noix de coco, il faut d’abord la secouer pour être certains qu’elle a du jus, et je vos assure que la chaire est délicieuse : il faut qu’elle soit bien fraîche.
    -allez, laissez-vous tenter pour un autre fois !!!
    c’est bien de vitamines.
    bises

  2. Merci du conseil ! Mais il y avait bien de l’eau à l’intérieur ! Et la chaire n’était pas moche non plus. C’était une belle noix de coco. Ma déception vient plutôt du goût et de la texture qui ne ressemble en rien à un Piña Colada glacé… 🙁

  3. En tout cas, le cake à la noix de coco, glacé au chocolat est délicieux… On le finit demain, et j’en refais un autre très bientôt 😉

  4. Je ne savais pas qu’une telle armada offensive était nécessaire pour manger un simple fruit… Votre courage et votre persévérance sont admirables !

  5. Voui, puis j’ai dit fraîche, ça voulait dire verte, cueillie sur l’arbre 😉
    Et puis de toutes façons, même comme ça, pas gégé l’eau de coco (en tout cas quand on est pas habitué) !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de faire ce petit calcul, pour voir si vous n’êtes pas un petit robot ... La limite sécuritaire de temps est dépassée. Merci de re-charger le CAPTCHA (en cliquant sur la double flèche arrondie".