Archives de
Catégorie : Julie

Taizé : l’amitié

Taizé : l’amitié

Anne, nous a rejoint le mercredi 1er Mai. Nous avons profité de cette belle journée pour nous rendre à la source St Etienne, aller à la crypte, dans l’église de la réconciliation, manger une glace à l’Oyak, papoter, rigoler, faire des photos de notre groupe d’aumônerie, aller à la boutique… bref, passer une super journée entre amis.

20190501_112107
à la source st Etienne
20190501_161949
La crypte
20190501_162221
La chapelle orthodoxe
20190501_162241
Les amis
Taizé : les repas !

Taizé : les repas !

Voici un petit aperçu de nos repas “made in Taizé”. On ne dirait pas comme ça, mais en fait, c’est bon ! Certains soirs, nous étions tout de même contents de prendre une crêpe à l’Oyak, car quelques fois, les portions étaient assez petites. Nous étions également contents quand il y avait du RAB, notamment pour la rosette. 😉

IMG-20190428-WA0030
20190428_192157
20190428_192151
20190503_130814
IMG-20190505-WA0095
20190430_132211
Taizé

Taizé

Nous venons de passer 8 jours à Taizé avec 9 lycéens de l’aumônerie de notre paroisse. Ce fût 8 jours au top. Nous n’avons pas été déçu par ce séjour et nos jeunes se sont montrés matures et responsables. Nous leur avions promis des temps de prière méditative, de rencontre et d’échange… ce fut le cas.

Les cloches de Taizé


Après-midi mère-fils

Après-midi mère-fils

Exceptionnellement, je finissais ma journée de travail à 13h15. Le soleil étant apparu aux alentours de 12h45, nous avons pris les vélos et sommes allés jusqu’à la zone humide de Moissy-Cramayel. En chemin, nous avons vu deux ragondins.

En pleine lecture de la table d’observation.
Depuis le poste d’observation qui permet de voir sans déranger les oiseaux.

Nous avons vu des hérons, des oies bernaches et d’autres oiseaux que je n’ai pas su reconnaître.

Nous sommes ensuite allés au presbytère récupérer un vidéoprojecteur pour notre soirée film-crêpes de vendredi. J’ai eu quelques difficultés à le trouver mais pendant que je cherchais, nous avons eu la surprise de voir les deux poules du Père José (ancien prêtre de la paroisse) sur le rebord de la fenêtre. 😉

Nous sommes ensuite aller rendre les livres à la bibliothèque et en emprunter de nouveaux.

De retour, j’ai pris le temps de proposer à Nathanaël son activité « La science des bougies » qu’il avait eu pour son anniversaire de la part de son Papy et de sa Mamie.

La voici en train de se solidifier

Ça a du bon une après-midi juste entre maman et fistons. 😉

Seule

Seule

Mes trois hommes se sont levés tôt ce matin pour prendre le train en direction de Villefranche et passer le week-end chez Papy et Mamie. Leur voyage fut palpitant et sûrement un peu stressant puisqu’ils sont montés dans le TGV seulement 3 minutes avant le départ. 

Pour ma part, je suis partie avec ma voisine et collègue en formation «Contes et histoires à raconter». Cette formation se déroule sur 2 samedis. C’est interressant, je retrouve certains éléments de mes cours de «psychologie de la littérature enfantine» que j’avais lors de mes cours de licence. Nous avons abordé la différence entre contes et histoires, découvert des livres à lire aux enfants que nous gardons et commencé les exercices pratiques pour poser notre voix et raconter des histoires ou des contes.

Ce soir, seule, j’en ai profité pour me faire un plateau télé, prendre un bain moussant et écouter et chanter de la musique dans la salle de bain et ma chambre. L’impression d’être une ado le temps d’une soirée. 😉

Tours de cou

Tours de cou

Le mois dernier, je me suis lancée dans le projet de tricoter un tour de cou à Samuel. J’ai eu quelques difficultés, notamment lorsque j’ai oublié de changer de point dans un rang. Ne sachant pas très bien détricoter des mailles, j’en ai perdu deux. J’ai été en colère après moi. Après une heure de recherche, j’ai trouvé une vidéo me montrant comment rattraper des mailles, et je suis allée me coucher. Le lendemain, pendant la sieste des petits que je garde, j’ai tenté la récupération de mes mailles perdues, le soucis étant de les récupérer… dans le bon sens en fonction des points tricotés dans les rangs. Bon, j’ai galéré, ça a fait un petit pâté, mais j’avais à nouveau mes deux mailles. J’ai appris ensuite grâce à une vidéo à détricoter un rang, car j’avais encore fait des bêtises. Samedi, j’ai fini le tour de cou, après l’avoir resserré car « légèrement » trop grand pour le cou de Samuel. Voici le résultat :

Les températures annoncées cette semaine sont assez froides. Les enfants n’ayant toujours pas le droit aux écharpes à l’école, j’ai transformé une écharpe en polaire appartenant à Jean-Christophe en tour de cou pour Nathanaël.