Archives de
Étiquette : Saint Jean de Luz

St-Jean-de-Luz, deuxième !

St-Jean-de-Luz, deuxième !

Vendredi 19 Juillet, nous retournons à Saint-Jean-de-Luz. Nous nous promenons une nouvelle fois dans la ville, parcourons le marché où nous achetons du miel et retournons sur le front de mer.

Au loin, le fort de Soccoa

Après le repas, nous allons à la plage de Lafitenia où il n’y a pas de digues pour protéger la plage. Nous y allions en 2012 puisqu’elle n’était pas loin de notre gîte.

La marée était basse et il y avait beaucoup de « gros » cailloux qui nous roulait sur les pieds et les jambes quand nous voulions rentrer dans l’eau, ce n’était pas très agréable. JC a pris beaucoup de plaisir à nager dans les vagues, Samuel s’est amusé sur le bord car les vagues étaient tout de même assez fortes et que j’avais peur qu’il soit entraîné au large, et Nathou a aussi joué au bord dans le sable et l’eau. Ce jour là, le sable était brûlant.

La tache dans le ciel, c’est un avion tirant une pub pour la fournée dorée.

Nous profitons d’être à côté de Carrefour pour faire quelques petites courses, dont des spécialités du coin.

Première virée à Saint-Jean-de-Luz

Première virée à Saint-Jean-de-Luz

La dernière fois que nous étions en vacances à St-Jean-de-Luz, Samuel avait un peu plus de deux ans et Nathanaël, six mois. Nous avons commencé la visite de la ville par les rues piétonnes avant de nous diriger vers l’océan.

Mes trois hommes

Nous sommes ensuite allés le long de la promenade longeant la plage, jusqu’à la pointe de Sainte-Barbe.

Nous apercevons les digues qui protègent la ville
Vue sur la ville avec la Rhune dans les nuages

Puis nous nous dirigeons vers « la pergola » pour manger sur le front de mer.

La vue pendant le repas

Ce sera un menu enfant pour les garçons, des moules basquaises/frites pour Jean-Christophe et un menu basque (le nom était basque, je ne m’en souviens plus) pour moi avec des spécialités comme le lomo, de la charcuterie, du fromage, et un guindillas (piment doux, mais qui arrache un peu quand on n’a pas l’habitude). Nous nous sommes régalés. Sans oublié le dessert avec une crêpe pour Samuel, de la glace au chocolat pour Nathanaël et une part de gâteau basque pour les parents.

Après ce bon repas, nous sommes allés nous baigner, l’eau était super bonne, les enfants ce sont éclatés, c’était trop bien.

mon Amour
Nathanaël au premier plan et Samuel au deuxième, dans l’eau
Ahhh, l’eau arrive !

Et puis c’est l’heure de retourner à la voiture en longeant le port.

Une belle journée s’achève !

C’est le moment d’en profiter

C’est le moment d’en profiter

Pour notre dernière après-midi dans le sud-ouest, nous décidons d’aller nous baigner et cette fois, on a des photos. Il fait chaud, l’eau est bonne… tout va bien.

MARTIN_2012_06_15_4921

MARTIN_2012_06_15_4922

La plage de Lafitenia, à 600m de chez nous

MARTIN_2012_06_15_4917

La sieste

MARTIN_2012_06_15_4914

MARTIN_2012_06_15_4916

Le sable

MARTIN_2012_06_15_4913

MARTIN_2012_06_15_4923

La baignade

Snif, le ménage nous attend, il faut quitter la plage.En pleurs

MARTIN_2012_06_15_4925

MARTIN_2012_06_15_4927

Dernière photo de La Rhune :

MARTIN_2012_06_15_4929

Et c’est l’heure de faire la sieste pour Samuel.

MARTIN_2012_06_15_4930MARTIN_2012_06_15_4932

Pourquoi aller en vacances à St-Jean-de-Luz ?

Pourquoi aller en vacances à St-Jean-de-Luz ?

Premièrement, parce qu’on aime, et que quand on aime, on y retourne. Clignement d'œil Nous y étions allés en 2006 pour notre voyage de noces, et nous y étions retournés en 2007 pour notre premier anniversaire de mariage.

Deuxièmement, parce que là-bas, il y a la mer et la montagne, on peut donc se baigner et partir faire des randonnées folles (cf. La Rhune). Rassurez-vous, y’en a des plus cool ! Et puis il y a plein de choses à visiter au Pays Basque.

Mais surtout, et ça, c’est LA raison qui a fait qu’il fallait retourner en vacances là-bas… il nous manquait LA TASSE Rire

Hein ?

Une petite explication s’impose : en 2009, lors d’un week-end en amoureux à Strasbourg, nous avons ramené dans nos bagages une tasse de la ville. A partir de ce moment là, nous avons décidé que nous ramènerions une tasse de chaque lieu de vacances où nous irions.

MARTIN_2012_06_27_5026

Et c’est comme ça qu’on se retrouve avec une tasse de Colmar, une de La Bresse, une de Strasbourg (forcément), et une de Saint-Malo Sourire

Oui, mais voilà… il nous manquait la tasse de Saint-Jean-de-Luz.

Alors que nous étions en vacances depuis presque une semaine, nous n’avions pas encore trouvé la tasse de nos rêves (comprenant un petit dessin de la ville, le nom de la ville, le tout dans un rond). Le vendredi matin, nous avons donc sillonné toute la ville à la recherche de cette tasse. Il y a bien des magasins de souvenirs qui vendent des tasses, mais elles ont toutes une croix basque dessus : on n’en veut pas !

Quand soudain, on a trouvé dans un tout petit riquiqui magasin, la seule et unique tasse qui correspondait à nos critères.

MARTIN_2012_06_27_5027

En bonus : la cuillère.

Ouf, on va pouvoir rentrer chez nous, même si on était bien en vacances là-bas.

NB : si vous séjournez chez nous, vous pourrez choisir la tasse dans laquelle vous voulez prendre votre petit déjeuner Clignement d'œil

Proverbe : “Le mardi, fini la pluie”

Proverbe : “Le mardi, fini la pluie”

Comme la veille a été une journée humide, il n’y pas eu de sortie intéressante ni de photo. En revanche le mardi, nous nous sommes faufilés entre les averses pour jouer les touristes.

Visite guidée :

MARTIN_2012_06_12_4731

Dans l’église de St Jean de Luz est suspendu ce bateau…
Pas très surprenant pour une ville côtière !

MARTIN_2012_06_12_4740

MARTIN_2012_06_12_4741

Le long de la nef, à la place des vitraux, il y a ces “balcons” qui accueillent les fidèles.

MARTIN_2012_06_12_4745

MARTIN_2012_06_12_4742

Le port…

L’après-midi, après la dernière pluie vers 14 heures, le soleil a été déclaré vainqueur.

MARTIN_2012_06_12_4765

MARTIN_2012_06_12_4749

MARTIN_2012_06_12_4750

MARTIN_2012_06_12_4752

Nous avons marché jusqu’à la pointe de Saint Barbe. D’un côté, il y a une vue magnifique sur la baie de St Jean de Luz avec la Rhune en arrière plan. Mais en regardant de l’autre côté, le paysage est radicalement différent, les vagues violentes et la falaise abrupte. En fait, il y a trois digues comme celle-ci qui protège la baie de “la colère de l’Atlantique”.

MARTIN_2012_06_12_4755

MARTIN_2012_06_12_4759

MARTIN_2012_06_12_4760

MARTIN_2012_06_12_4786

MARTIN_2012_06_12_4769

MARTIN_2012_06_12_4772

Samuel s’est fait plaisir en marchant sur le muret, le long de “lo mé”
(ça veut dire “la mer”, mais c’est pas du basque ! :-))

Traditions

Traditions

La Fête-Dieu, ou fête du Saint Sacrement, est une fête religieuse catholique. Elle est célébrée 60 jours après Pâques. Autrefois, cette fête était accompagnée d’une procession, mais au fil du temps, celles-ci se sont raréfiées. Au pays basque, pourtant, cette ancienne tradition est toujours respectée. Nous ne le savions pas, et c’est par hasard que nous sommes tombés sur… un parterre de paille !

MARTIN_2012_06_10_4701

MARTIN_2012_06_10_4695

Nous nous sommes rapprochés de l’église (la messe était déjà très avancée) et nous avons assisté à la procession. L’occasion de voir défiler la fanfare, les enfants de cœur, les “premiers communiants”, le Saint Sacrement, les prêtres célébrant l’office et… le conseil municipal (et accessoirement l’ex-ministre et ex-député).

MARTIN_2012_06_10_4703

MARTIN_2012_06_10_4705

MARTIN_2012_06_10_4708

MARTIN_2012_06_10_4709

MARTIN_2012_06_10_4710

MARTIN_2012_06_10_4713

MARTIN_2012_06_10_4713

Le cortège a fait un circuit de 500 m environ dans les petites rues du centre de la ville, pour arriver devant un autel fabriqué pour l’occasion.MARTIN_2012_06_10_4716

MARTIN_2012_06_10_4694

Notre curiosité satisfaite, nous avons pris le chemin du front de mer

MARTIN_2012_06_10_4718

MARTIN_2012_06_10_4720

MARTIN_2012_06_10_4723

A ce moment précis, il ne pleuvait pas encore… Nous sommes allés faire un tour aux halles, l’occasion de voir du poisson pas trop cher. Nous sommes aussi allés à l’office du tourisme et la pluie nous a rattrapés, pour ne plus nous lâcher avant mardi après-midi… 🙁