La Rhune à pied (épisode 2)

La Rhune à pied (épisode 2)

Avant de lire cet article, il faut d’abord se souvenir que nous avions décidé “de ne plus y retourner à pied”. L’article se trouve ici !

Mais les enfants sont plus grands, 7 et 9 ans, et il fallait prendre notre revanche. Sans enfants sur le dos et le ventre, on s’est dit qu’on pouvait le faire. Logeant à Sare, nous décidons de partir du gîte. Le pique-nique, les bouteilles d’eau, casquettes, chapeaux et crème solaire sont dans le sac, c’est parti pour l’aventure, il est à peu près 8h20.

MARTIN_2019_07_21_0383
MARTIN_2019_07_21_0384
MARTIN_2019_07_21_0386
MARTIN_2019_07_21_0387

Jusque là, vous connaissez, c’est Sare !

Nous rencontrons ensuite quelques animaux.

MARTIN_2019_07_21_0389
MARTIN_2019_07_21_0392
MARTIN_2019_07_21_0393
Certains décident de nous suivre
MARTIN_2019_07_21_0399

Nous profitons des paysages et nous rapprochons petit à petit du train.

MARTIN_2019_07_21_0394
MARTIN_2019_07_21_0400
MARTIN_2019_07_21_0403
MARTIN_2019_07_21_0407

Il y a encore à grimper. Le soleil fait quelques apparitions et nous avons chauds. Alors que je satisfais un besoin naturel, les enfants continuent de monter. Samuel entame la discussion avec des randonneurs et Jean-Christophe part les rejoindre quelques mètres devant. Moi, j’y vais à mon rythme, c’est à dire, moins vite, parce que ça monte et que je transpire quand même beaucoup. La preuve, je sue des bras !!!

Alors que mes trois gars se demandent si je n’ai pas fais demi-tour, ça doit faire vingt minutes que nous ne nous voyons plus,  le chemin redevient “plat” et droit et ils m’aperçoivent enfin. J’arrive juste quelques minutes après eux à l’endroit où nous coupons la voie du train. Nous marchons depuis deux heures.

MARTIN_2019_07_21_0409
MARTIN_2019_07_21_0413
MARTIN_2019_07_21_0416
MARTIN_2019_07_21_0425
MARTIN_2019_07_21_0419
MARTIN_2019_07_21_0426

Une pause ravitaillement, et nous repartons pour la dernière partie de notre ascension.

Nous prenons les paris pour savoir à quelles heures nous serons au sommet. Jean-Christophe dit midi, Nathanaël : 11h30, Samuel : 11h50, et moi : 11h45.

MARTIN_2019_07_21_0427

Hé, mine de rien, on s’élève. Nous voyons bien le sentier du GR10 où j’étais à la traine, il se trouve juste au dessus des sapins et donc, si vous suivez bien, en dessous de la voie ferrée.

MARTIN_2019_07_21_0428
Saint-Jean-de-Luz
MARTIN_2019_07_21_0430
MARTIN_2019_07_21_0431

Le sommet n’est plus très loin !

MARTIN_2019_07_21_0438
MARTIN_2019_07_21_0439

Nous franchissons la voie du train, et arrivons au sommet !

MARTIN_2019_07_21_0447

Il est 11h30 ! Alors qui a fait le meilleur pronostic ? Bravo fiston.

MARTIN_2019_07_21_0442
Samuel prend la photo
Tous au sommet

La vue est encore dégagée, nous en profitons pour faire quelques photos avant de déguster notre salade de pomme de terre, bien méritée !

MARTIN_2019_07_21_0445
MARTIN_2019_07_21_0448
MARTIN_2019_07_21_0449
MARTIN_2019_07_21_0452
MARTIN_2019_07_21_0454

Quelques photos et on redescend !

MARTIN_2019_07_21_0461
MARTIN_2019_07_21_0463
MARTIN_2019_07_21_0464
Un vautour
MARTIN_2019_07_21_0475
MARTIN_2019_07_21_0481
MARTIN_2019_07_21_0483
Il est bien nettoyé cet os
MARTIN_2019_07_21_0486
MARTIN_2019_07_21_0488
MARTIN_2019_07_21_0489
MARTIN_2019_07_21_0493
MARTIN_2019_07_21_0497
MARTIN_2019_07_21_0499
MARTIN_2019_07_21_0500
MARTIN_2019_07_21_0504
MARTIN_2019_07_21_0509
MARTIN_2019_07_21_0524

De retour chez nous, nous avons pris un bon goûter, une bonne douche et Nathanaël s’est octroyé une sieste, et il a bien raison !

Après cette bonne randonnée, nous étions fatigués mais heureux. Nous avons trouvé que c’était bien plus facile qu’en 2012. Et oui, des garçons qui marchent, ça change la donne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de faire ce petit calcul, pour voir si vous n’êtes pas un petit robot ... La limite sécuritaire de temps est dépassée. Merci de re-charger le CAPTCHA (en cliquant sur la double flèche arrondie".