Archives de
Étiquette : maison

Le point sur le déménagement, la maison, et tout ce qui arrive…

Le point sur le déménagement, la maison, et tout ce qui arrive…

Petit article pour clarifier un peu notre situation…

Nous avons trouvé notre future maison au Valdahon. Nous signons chez le notaire et récupérons les clés le 10 juin, sauf retournement de situation de toute dernière minute, évidement…

Nous avons aussi trouvé un acquéreur pour notre maison de Combs-la-Ville. Nous signons chez le notaire l’acte définitif aux alentours du 23 juillet.

Ce qui nous laisse 1 gros mois pour déménager.

Nous avons fait des devis auprès de 3 entreprises de déménagement. Le tarif proposé – pourtant en formule dite “éco” – est irrationnel. Du moins à nos yeux (et à ceux de notre porte-monnaie). Nous avons pris la décision, encore une fois, de déménager par nos propres moyens. S’il n’y avait que 15 km entre Brunoy et Combs, et 2 km entre l’appartement et la maison, cette fois, c’est plus de 400. Ce n’est donc pas la même organisation. Nous ferons un premier camion le 12 juin pour emmener 20 m3 de tout ce qui n’est pas indispensable (les combles, le garage, la cabane, les cartons déjà fermés, bibliothèques, lit gigogne, tables de chevet, petits meubles, …)

Voilà ce qui est prévu :

  • Jeudi 10 juin : signature chez le notaire, récupération des clés, première installation dans la maison à Valdahon. Je (JC) serai seul.
  • Vendredi 11 juin :
    • Le matin : déménagement et nettoyage de mon studio de Besançon. Ça ne devrait pas être long…
    • L’après-midi : à 13h30, état des lieux du studio avec l’agence. Ensuite, départ pour Valdahon, déchargement de la voiture. A 17h30, je récupère le camion de location, et je trace ma route pour revenir à Combs-la-Ville. Arrivée prévue entre 23h et minuit, en fonction du camion…
  • Samedi 12 juin :
    • Le matin : chargement du camion.
    • L’après-midi : chargement du camion. A 15h au plus tard, il devrait être plein. Départ avec Julie pour Valdahon. Arrivée prévue vers 20h, 21h.
    • Le soir : mise en route d’une petite sœur pour Samuel et Nathanaël.
  • Dimanche 13 juin :
    • Le matin : déchargement du camion.
    • L’après-midi : déchargement du camion et nettoyage de la maison.
  • Lundi 14 juin :
    • Organisation à voir. Restitution du camion au plus tard à 17h.

Il suffit de préparer méticuleusement son plan de bataille pour que ça capote quelque part… On s’adaptera en temps réel si nécessaire.

Donc, il nous faudrait des bras à Combs la Ville le samedi 12 juin, et d’autres bras au Valdahon le dimanche 13 juin.

N’hésitez pas à vous manifester…

Pour terminer, je précise que les garçons seront gardés par Pap’Yves et Mamie Christine.

Le reste du déménagement aura lieu autour du week-end du 10 juillet, avec 2 camions. Là, l’organisation n’est pas du tout définie. Mais on aura besoin de vous quand même ;-).

Merci d’avance !

Je crois qu’on est béni !

Je crois qu’on est béni !

J’ai souvent entendu dire de la part de ma marraine de confirmation qu’il n’y a pas de hasard. Vous comprenez le message ?

Retour en arrière : l’été 2020 avait été marqué par de gros chamboulements dans nos projets de vie. Une fusion au boulot de JC qui, à la dernière minute, ne se fait pas ; une perte de charge de travail, un avenir professionnel sombre en région parisienne, une demande de mutation en conséquence à Besançon et un départ en déplacement à Dijon.

Je me souviens d’une journée de vacances où j’avais passé la journée à pleurer et où on avait mis une bougie dans une basilique pour que l’année à venir se passe bien. Et on peut dire que pour le moment, les choses s’enchaînent plutôt bien ! Jean-Christophe a déjà été muté à Besançon, nous avons trouvé notre futur maison (merci St Joseph) sur laquelle nous avons fait une offre qui a été acceptée.

Il y a un mois, les parents de la petite que je garde m’ont annoncé une semaine de vacances du 25 au 29 Janvier. Je pensais pouvoir prendre du temps pour moi, j’ai pris les rendez-vous ophtalmologiques pour Samuel et moi et me suis préparée à occuper de mon temps libre. Finalement, je n’ai pas vraiment profité de mon congé mais j’ai pu faire pleins de choses concernant notre avenir :

Lundi, les Eaux de Sénart sont passées pour vérifier la conformité de l’évacuation de nos eaux usées et pluviales, en préambule de la vente. Tout est ok ! Ensuite, nous avons signé le compromis pour l’achat de notre maison. Nous avons aussi contacté la banque pour obtenir un rendez-vous pour monter notre dossier de prêt. Dans les pièces à fournir, il nous fallait un mandat de vente (pour le relais), ainsi qu’une attestation d’estimation d’une seconde agence.

J’ai donc passé ma journée du mardi à faire du ménage et du rangement dans la maison tout en ayant Samuel avec moi puisque sa maîtresse était en grève.

Mercredi, l’agent immobilier de la seconde agence est passé. Il était ravi de notre maison. Il nous a fait l’estimation au même prix que le premier agent mais nous a précisé qu’il la vendrait bien un peu plus cher. Il a ajouté qu’il avait déjà en tête des acheteurs potentiels. Dans la foulée, nous avons donc signé un mandat de vente avec lui.

Le lendemain, jeudi, il m’a appelé pour m’annoncer qu’une visite était programmée pour le vendredi après-midi au moment où nous serions en rendez-vous à la banque.

Vendredi après-midi, nous avons rencontré le banquier comme prévu. Pour lui, pas de problème, les voyants sont au vert, et le dossier a pu partir au siège pour validation.

À 18h20, l’agent immobilier nous a rappelé pour nous débriefer la visite. Elle s’est très bien passée et les clients ont même fait une offre… au prix ! De plus, ils sont ok pour attendre mi-Juillet pour la signature de la vente.

Cette semaine de repos se termine sans avoir réellement pris de temps pour moi, mais les choses se sont tellement bien enchaînées que je dis MERCI car si j’avais travaillé, toutes ces démarches auraient été beaucoup plus compliquées.

Besançon (Jour 23)

Besançon (Jour 23)

Noël approche tranquillement, et notre pérégrination dans le Doubs continue.

En ce 23 décembre, nous avons rendez-vous à Saône pour visiter 2 maisons.

Il fait doux, très doux, trop doux pour une fin décembre. Nous grimpons à Saône, à un quart d’heure de Besançon. C’est une jolie petite ville, ou un gros village – c’est une question de point de vue – que nous découvrons sous un timide soleil.

La première maison est très grande, tous nos critères sont là, avec même des points bonus, sauf… le terrain, qui est trop petit. En fait, la propriétaire a récemment coupé son beau jardin pour y faire construire une autre maison. Il ne reste donc plus grand chose, plus assez pour un beau potager, pour les poules, et pour un coin de verdure… Nous avons hésité toute la nuit, pour être précis…

Le second bien visité ne nous fait pas hésiter aussi longtemps. Si le terrain est conforme à notre cahier des charges, les pièces, elles, sont trop petites, l’ensemble trop exigu…

Après trois visites infructueuses, nous sommes donc bredouilles. Mais au moins, nous savons mieux sur quoi nous pouvons faire des concessions, et sur quoi nous sommes intransigeants.

Nous passons acheter du Comté, forcément, ainsi que du Mont-d’Or. Et puis nous revenons en fin d’après-midi au studio. Il pleut toute la pluie du monde sur le Doubs. Nous nous réchauffons autour d’un petit repas, et tout le monde file au dodo !

Tout ce qu’il faut pour 4 personnes !
Instant lecture
Notre grand SamSam bien au chaud

Le lendemain matin, nous avons chargé la voiture sous la pluie, pour changer, et nous avons repris la route en faisant plusieurs détours pour voir quelques coins d’habitation potentiels autour de Besançon : Thise, au Nord-Est, Audeux, au Nord-Ouest, à la limite de la Haute-Saône. Et puis sommes rentrés à Combs…

Avec le copain

Avec le copain

Hier, Antoine, le copain des enfants est venu passé l’après-midi à la maison. Au programme, jeux de société, une sortie à la recherche d’une géocache, que nous n’avons pas trouvé. Un goûter avec des muffins aux pommes et de la compote. Ils ont ensuite joué aux géocaches dans la maison avec pour boussole, un des garçons qui guidait les deux autres à l’aide de « t’es chaud/t’es froid ». Petite activité manuelle avec la construction d’une petite maison pour Halloween et des dessins avec les chauves-souris et citrouilles qui restaient.

Tous étaient ravis de cette après-midi.

Bilan de mes vacances

Bilan de mes vacances

Parce que la reprise, c’est demain, il est temps de faire un bilan.

Même si nous ne sommes pas partis en vacances tous les 4 cet été, nous en avons profité. Nous avons tous fait du vélo ; à Doubs pour nous les parents, et chez nous pour les enfants.

Nous avons fait des sorties en famille, et des sorties juste nous trois quand JC était au travail.

J’ai fini mon bouquin commencé en Janvier, j’en ai lu deux autres et un troisième est en cours.

J’ai savouré le fait d’être chez moi sans être au travail. Et je pense que les garçons ont apprécié d’être chez eux sans autres enfants avec une maman rien que pour eux.

Voici une photo de ces moments de détente sur la terrasse :

WIN_20160807_183920

What else ?

What else ?

– Avec le retour des “beaux jours”, les enfants se réapproprient le jardin. Ils ont entrepris un gros travail de jardinage, à savoir reboucher les trous laissés par les dalles des anciens propriétaires, que nous avons retiré avant l’hiver. L’idée est simple : mettre de la terre et replanter du gazon. La méthode est toute aussi simple : récupérer la terre d’une plate bande, remplir des seaux et les verser dans les trous. Pour faire pousser la pelouse dedans, c’est très facile : arracher des brins d’herbe et les disposer par dessus…

Alors j’ai fait mon rabat-joie en les empêchant d’enlever davantage de terre de la plate bande (faire un trou pour en boucher un autre, c’est pas le top). Cependant, dans le trou déjà rempli, nous avons semé ensemble de véritables graines de gazon. Histoire de participer de manière plus efficace à ce qu’ils appellent leur “jardinage”.

TABLETTE-JULIE - WIN_20160412_165147

– Concernant nos radis paresseux, il y a du changement : 4 sont sortis de terre. Ils sont tristounets, mais ils sont là. 1 pour chacun…

– La cabane au fond du jardin à présent. Quand nous sommes arrivés il y a 8 mois, elle était équipée d’une gouttière sur un seul pan du toit, et celle-ci mesurait à peine deux tiers de ce pan.  Et le peu d’eau ainsi récupérée s’écoulait… par terre. Triste et amer de ce constat, j’ai remédié au problème en installant 2 nouvelles gouttières suffisamment longues, et surtout, de chaque côtés. Mais aussi et surtout un récupérateur d’eau ! Il a servi ce vendredi puisque nous avons déjà pu remplir l’arrosoir de Nathanaël, pour arroser la deuxième rangée de radis tout juste semée (Espoir, quand tu nous tiens…).

TABLETTE-JULIE - WIN_20160412_081540

– Dernier point concernant l’arrière de la maison : nous avons coupé la haie d’une quarantaine de centimètres, afin de ne pas trop nous sentir dans une forteresse imprenable. Et en plus, c’est à peu près droit…

Traversons la maison (rien n’a été fait à l’intérieur) pour nous retrouver devant.

– Julie a terminé il y a quelques temps déjà de retourner la friche et d’extraire toutes les racines, racinettes et autres rhizomes indésirables. J’ai tenté un aplanissement de ce bout de terre un jour pluvieux : très mauvaise idée, puisque maintenant, on a une belle plaque d’argile compacte et étanche. Il faut à nouveau casser cette poterie géante, attendre que tout sèche en profondeur, puis retasser… Pour le gazon, je crois qu’il attendra l’automne… A suivre !

Voilà pour “le tour du propriétaire”. Pour contempler l’ensemble de notre oeuvre , passez nous voir 😉 !

Un peu de joie…

Un peu de joie…

Dans ce monde qui semble tourner de travers, on voulait quand même partager avec vous ce petit moment de bonheur : on a signé la vente de notre appartement ! Fini d’imaginer des scénarios fous fous dans lesquels nous devions quitter notre maison dans 18 mois, finie l’angoisse de voir notre banquier nous réclamer son prêt relais, etc…

On va enfin pouvoir profiter de notre maisonnette, de son petit potager. On va enfin pouvoir se lancer dans de menus travaux de “mise au goût”.

A l’heure où certains tuent au nom de Dieu et où d’autre y voient l’absurdité des religions, nous on voit simplement dans cette vente la réponse à nos prières. “Merci Seigneur, tu as fait pour moi des Merveilles”.

Pour fêter cette fin heureuse, et pour la première fois, on a acheté du champagne.

Il ne nous reste plus qu’à pendre un des enfants la crémaillère et organiser une super fête avec les amis !

Chez nous

Chez nous

Ça sent vraiment la fin des vacances ! Triste

Mais Samuel a retrouvé son univers, et manifestement, ça lui plait. En rentrant dans sa chambre, il regarde son poster de train et dit : “Ooooh, c’est trop bien ça !” et pareil avec son tapis de jeu, et son poisson sur sa fenêtre, et aussi avec les stickers “Moutons” sur le mur au dessus de son lit. Clignement d'œil

Scènes de Vie…

Scènes de Vie…

Nouveau court métrage de 10 minutes intitulé (c’est écrit dans le titre) : “Scènes de Vie”.

On avait presque oublié qu’on avait un caméscope, et j’avais pas “tilté” qu’on pouvait filmer en se branchant sur le secteur (jamais de batterie quand on en a besoin Confus …). Hier, j’ai rassemblé mes 2 neurones et demi, j’ai dégainé la caméra et son alimentation et j’ai immortalisé notre petite soirée…

Sur ma lancée, j’ai fait le montage et j’ai ajouté un petit bonus…

 

La qualité laisse à désirer, la “faute” à Dailymotion. Une version Super-Hyper-Méga-Très-Très Haute Définition est disponible sur “simple demande”… Clignement d'œil